Banque HSBC Canada - Commerce international

Des solutions efficaces pour maximiser le fonds de roulement

Pour les entreprises québécoises, les marchés internationaux offrent de puissantes occasions de croissance, mais posent aussi d'importants défis en matière de fonds de roulement. Afin de maximiser les liquidités, voici quelques approches et solutions proposées par Jean Caillé, vice-président Services aux entreprises - Région de Montréal, et Maria Spezio, directrice régionale des ventes au Service mondial de gestion des liquidités et de la trésorerie - Régions de Québec et de l'Atlantique, pour Banque HSBC Canada.

Fonds de roulement : le carburant de la croissance

« L'enjeu principal lorsqu'une entreprise connaît une forte croissance, c'est de maximiser le fonds de roulement », explique M. Caillé. Or, comme les marges de crédit proposées aux entreprises s'appuient généralement sur les résultats du mois précédent, elles peuvent s'avérer insuffisantes pour répondre aux besoins d'une nouvelle commande d'envergure. « C'est pourquoi nous proposons plutôt des outils qui se tournent vers l'avenir, avec un financement basé sur les commandes », ajoute le vice-président.

Par exemple : un manufacturier québécois reçoit une commande importante d'un détaillant à grande surface. À la présentation du bon de commande, la banque libère les fonds nécessaires pour que le manufacturier puisse importer les biens d'un fournisseur étranger et les transformer localement. Seulement 24 heures après l'expédition de la marchandise chez le détaillant, le manufacturier a son argent, moins l'avance déjà versée. « Cette approche réduit considérablement le temps requis pour accéder aux liquidités », indique M. Caillé.

Des solutions pour toutes les situations

Chaque entreprise est différente et présente des besoins tout aussi variés. « Comme HSBC est présente dans plus de 60 pays, nos outils reflètent les meilleures pratiques d'affaires de partout dans le monde », explique M. Caillé. Voici quelques exemples de solutions à des défis courants.

Réduire les frais de transfert

À fort volume, les frais de transferts internationaux deviennent très élevés. Si les transactions sont surtout effectuées dans un pays en particulier, l'ouverture d'un compte bancaire local permet de réaliser d'importantes économies. « On a ainsi besoin de faire qu'un seul transfert international - les fournisseurs locaux sont ensuite payés à même le compte, moyennant des frais minimes, affirme le directeur. Un compte étranger permet également d'encaisser des chèques du même pays plus rapidement. »

Pour les entreprises qui font des affaires dans de nombreux pays, mais qui ne souhaitent pas ouvrir un compte bancaire dans chacun d'eux, la solution Décaissements internationaux s'avère une option intéressante. « La présence mondiale de la HSBC permet d'envoyer des paiements à plusieurs destinataires et en différentes devises à partir d'un même fichier, à moindre coût que des transferts individuels », résume Mme Spezio. Elle donne l'exemple d'un bureau d'avocats qui a ainsi économisé plus de 100 000 $ en frais annuels.

Découvrez les solutions de paiements internationaux

Se prémunir contre les fluctuations de taux

Comme il y a un délai entre l'acceptation d'une commande et la réception du paiement, les fluctuations des devises peuvent avoir des conséquences sur la rentabilité d'un projet - à la hausse comme à la baisse. Les contrats de change à terme permettent d'établir le taux de conversion à une date ultérieure, ce qui diminue le risque. « Certains contrats offrent l'option de se retirer de l'entente, lorsque le taux réel s'avère plus avantageux », précise M. Caillé.

Gérer de multiples comptes internationaux

Une présence à l'international complexifie la gestion, et le fait de pouvoir profiter d'une vue d'ensemble devient essentiel. « La plateforme virtuelle HSBCnet vient réunir l'accès à tous les comptes bancaires au même endroit, explique Mme Spezio. L'entreprise peut gérer son fonds de roulement et effectuer des paiements dans chaque pays, tout ça à partir de son siège social au Québec. »

Découvrez la plateforme HSBCnet

S'aventurer au-delà des frontières

M. Caillé encourage les entrepreneurs d'ici à s'entourer de professionnels d'expérience sans tarder pour bien planifier leur conquête des marchés internationaux. « Le commerce international fait partie de notre quotidien, dit M. Caillé. Que ce soit pour bâtir une usine en France ou ouvrir une marge de crédit à Hong Kong, nous aidons chaque jour des entrepreneurs à réduire leurs risques et à maximiser leurs occasions d'affaires. »

Une précieuse ressource pour avoir une vue d'ensemble

Les marchés internationaux évoluent constamment. Pour s'y retrouver, le rapport Navigator de la HSBC offre un survol des conditions d'affaires basé sur un sondage réalisé auprès de 2 500 entreprises dans 14 pays. Il présente les plus récentes perspectives en matière de performance, d'efficacité, d'investissements technologiques et de recrutement, ainsi que les territoires les plus prometteurs et les obstacles à surmonter.

Consulter le rapport Navigator de la HSBC

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

La liste:-1:liste; la boite:2320429:box; tpl:html.tpl:file
La liste:-1:liste; la boite:2333426:box; tpl:html.tpl:file
La liste:-1:liste; la boite:2320468:box; tpl:html.tpl:file
La liste:-1:liste; la boite:2334608:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer