Source ID:; App Source:

Ben Laden ciblait Obama

En plus de vouloir éliminer Obama, ben Laden... (Photo: Jacquelyn Martin, Archives AP)

Agrandir

En plus de vouloir éliminer Obama, ben Laden désirait aussi la mort du général David Petraeus, ancien commandant en chef des forces américaines en Afghanistan, citant des documents saisis dans la résidence où l'ancien chef du réseau extrémiste a été tué lors d'un raid américain le 2 mai 2011, à Abbottabad, non loin d'Islamabad.

Photo: Jacquelyn Martin, Archives AP

Dossiers >

Mort de ben Laden
Mort de ben Laden

Le 2 mai 2011, le mythique chef d'Al-Qaïda Oussama ben Laden était éliminé par des soldats d'élite des Navy SEALs dans sa villa pakistanaise d'Abbottabad. »

Agence France-Presse
Washington

L'ancien chef d'Al-Qaïda Oussama ben Laden a ordonné avant son décès à ses partisans en Afghanistan et au Pakistan de s'en prendre directement au président Barack Obama, afin de plonger les États-Unis dans une crise, révèle vendredi le Washington Post.

Le journal ajoute que ben Laden voulait aussi la mort du général David Petraeus, ancien commandant en chef des forces américaines en Afghanistan, citant des documents saisis dans la résidence où l'ancien chef du réseau extrémiste a été tué lors d'un raid américain le 2 mai 2011, à Abbottabad, non loin d'Islamabad.

Ben Laden voulait s'en prendre à l'avion présidentiel afin de provoquer la mort de M. Obama, qui aurait été remplacé à la tête du pays par son vice-président Joe Biden, selon un de ces documents.

«Biden n'est pas du tout préparé pour ce poste, ce qui plongerait les États-Unis dans une crise. Pour ce qui est de Petraeus, il est l'homme du moment et le tuer changerait le cours de la guerre en Afghanistan», selon ce document.

Le quotidien précise que les documents saisis dans la villa ont été déclassifiés et qu'ils seront bientôt rendus publics dans leur version originale en arabe, ainsi que leur traduction.

Dans ces documents, ben Laden dit espérer que les attaques menées contre le président américain et le général Petraeus soient perpétrées par le Pakistanais Ilyas Kashmiri, l'un des chefs militaires d'Al-Qaïda les plus redoutés et qui pourrait avoir été tué lors d'une frappe américaine au Pakistan en juin 2011.

Des analystes ont jugé que la possibilité que ces attentats puissent être menés à bien était faible, selon le quotidien de la capitale américaine.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer