Source ID:news·20120629·LA·0031; App Source:cedromItem

Les Strauss-Kahn: image et mirage

Dominique Strauss-Kahn a bâti son ascension sur une... (Photo: Stan Honda, Archives AFP)

Agrandir

Dominique Strauss-Kahn a bâti son ascension sur une image parfaitement maîtrisée, grâce notamment à sa troisième femme, Anne Sinclair, riche héritière et ancienne journaliste-vedette de télévision.

Photo: Stan Honda, Archives AFP

Dossiers >

L'affaire DSK
L'affaire DSK

Retrouvez toutes les informations concernant les déboires judiciaires de l'ex-patron du FMI, Dominique Strauss-Kahn, et ses implications sur les scènes politique et économique dans le monde. »

C'est un livre qui se lit comme un roman, une enquête au titre sobre, et qui caracole, depuis sa sortie, en tête des ventes en France. Les Strauss-Kahn, signé par deux journalistes politiques du Monde, Raphaëlle Bacqué et Ariane Chemin, révèle la fascinante trajectoire unique du célèbre couple politico-médiatique. De son ascension à sa chute vertigineuse, sur fond de scandales sexuels.

Quand éclate, au petit matin, le 15 mai 2011, l'affaire du Sofitel, l'incrédulité domine en France. Comment Dominique Strauss-Kahn (DSK), directeur du Fonds monétaire international (FMI), ancien ministre socialiste et probable futur candidat à l'élection présidentielle, peut-il être accusé de viol par une femme de chambre d'un hôtel new-yorkais? Pendant plusieurs jours, ses proches s'étonnent: cela ne lui ressemble pas.

En enquêtant sur les 20 ans de vie politique de Dominique Strauss-Kahn, Raphaëlle Bacqué et Ariane Chemin sont forcées de constater qu'au contraire, l'affaire ne lui ressemble que trop.

Homme à femmes, séducteur invétéré, Dominique Strauss-Kahn a multiplié, au cours de sa carrière, les comportements à risque.

Il y a d'abord eu une relation destructrice avec la jeune fille d'un militant socialiste de Sarcelles, ville où il était élu. Puis une enquête du Nouvel Observateur, dans un club échangiste parisien, fréquenté par un ministre assidu. Enfin, les accusations de Tristane Banon, qui dit avoir été agressée au cours d'une interview, ou la liaison éventée dans la presse du directeur du FMI avec l'une de ses employées, Piroska Nagy.

«Au fond, l'affaire du Sofitel est le résultat d'un long comportement, assez rare dans la politique, qui ne pouvait que l'amener à la catastrophe», croit Ariane Chemin, en entrevue avec La Presse.

Publiquement, Dominique Strauss-Kahn a bâti son ascension sur une image parfaitement maîtrisée, grâce notamment à sa troisième femme, Anne Sinclair, riche héritière et ancienne journaliste-vedette de télévision. Un personnage incontournable de l'ouvrage Les Strauss-Kahn.

«Anne Sinclair lui a non seulement apporté un soutien affectif et psychologique, mais aussi un soutien financier et une caution morale chaque fois que DSK a traversé des scandales et connu des accidents de parcours», souligne Raphaëlle Bacqué.

«Pas vu, pas pris»

Dans un style romanesque, les deux auteures dissèquent la construction, jusqu'à l'inconscience, de l'image de Dominique Strauss-Kahn, par des courtisans et communicants. Jamais un homme politique français n'a été aussi lié à une agence d'image et de lobby (Euro RSCG). Aucun courtisan, toutefois, n'aura osé critiquer ses dépendances sexuelles, malgré les risques de plus en plus énormes qu'il prend.

«Pas vu, pas pris»: tel a été le credo de l'ancien ministre, disent Raphaëlle Bacqué et Ariane Chemin.

«La chute de DSK fascine, parce qu'elle reste spectaculaire. C'est un homme qui a vécu une double vie. Il avait sept téléphones portables et presque autant de facettes de sa personnalité. C'est un homme qui pouvait être à la fois extrêmement brillant, séduisant intellectuellement, mais qui était capable d'une très grande trivialité, de côtoyer les milieux interlopes», croit Raphaëlle Bacqué.

En France, Les Strauss-Kahn est devenu un best-seller en quelques semaines. S'il a suscité un large intérêt public et médiatique, ses deux protagonistes, qui avaient refusé de collaborer, sont restés muets.

Une enquête secrète

Autour de leur plus récent livre, Raphaëlle Bacqué et Ariane Chemin (auteures notamment de La femme fatale, portrait de Ségolène Royal) ont entretenu le plus grand mystère.

Par le passé, l'équipe de Dominique Strauss-Kahn n'avait pas hésité à soumettre les éditeurs de livres le concernant à une certaine forme de pression, voire de censure.

Chez l'éditeur Albin Michel, le projet a longtemps été baptisé d'un nom de code. «On l'a fait dans le secret», disent les auteures, qui précisent aussi que leur livre est le fruit d'une enquête journalistique sérieuse. Dominique Strauss-Kahn et Anne Sinclair ont été joints le plus tard possible, et n'ont pas répondu à leur demande d'entretien.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer