Égypte : une fillette tuée par une roquette dans le Sinaï

Depuis la destitution en juillet 2013 du président... (PHOTO TIRÉE DE GOOGLE MAPS)

Agrandir

Depuis la destitution en juillet 2013 du président islamiste Mohamed Morsi, l'Égypte connaît une vague d'attaques visant les forces de l'ordre, surtout dans le nord de la péninsule, revendiquée par des djihadistes.

PHOTO TIRÉE DE GOOGLE MAPS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Égypte
Égypte

Notre dossier sur le soulèvement populaire qui secoue l'Égypte. »

Sur le même thème

Agence France-Presse

Une fillette de neuf ans a été tuée lundi lorsqu'une roquette est tombée devant une maison dans la péninsule égyptienne du Sinaï lors d'une attaque apparemment dirigée contre des soldats, ont annoncé des responsables de la sécurité.

Une autre fille, âgée de 10 ans, a été blessée dans l'explosion, qui s'est produite au sud de la bourgade de Sheikh Zuwaid dans le nord du Sinaï.

Le tir de roquette visait apparemment une patrouille des forces de sécurité qui passait dans le quartier, ont indiqué des responsables de la sécurité.

L'armée égyptienne a par ailleurs indiqué que sept activistes ont été tués dans le nord du Sinaï, dont trois par les forces de sécurité.

Il n'a pas été précisé comment les quatre autres activistes ont trouvé la mort mais seulement qu'ils avaient été tués alors qu'ils avaient lancé une attaque contre un habitant de la ville frontalière de Rafah.

Cinq autres activistes ont été blessés lors de l'incident de Rafah, a encore précisé l'armée.

Des soldats et la police ont ratissé le secteur et l'armée égyptienne a indiqué avoir tué des dizaines de rebelles dans le nord du Sinaï au cours de plusieurs opérations la semaine dernière.

Depuis la destitution en juillet 2013 du président islamiste Mohamed Morsi, l'Égypte connaît une vague d'attaques visant les forces de l'ordre, surtout dans le nord de la péninsule, revendiquée par des djihadistes. Ces attaques visent en général les forces de l'ordre, mais elles ont également fait des morts parmi les civils.

Quatre enfants ont ainsi été tués samedi dans une attaque au mortier visant leur maison dans la ville d'El-Joura, dans le nord du Sinaï, considérée comme un fief des islamistes extrémistes qui ont tué des centaines de membres des forces de l'ordre depuis un an.

Samedi, quatre enfants avaient été tués dans la ville d'El-Joura, dans le nord du Sinaï, connue pour être un repaire d'islamistes qui ont tué plusieurs soldats et policiers.

Au moins sept civils et un soldat ont été tués par un tir de roquette au début du mois dans la ville d'El-Arish. Une roquette avait dévié de sa course et atterri sur la place.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer