(Lima) Un séisme de magnitude 7,2 a ébranlé jeudi le sud du Pérou, a annoncé l’Institut de géophysique américain (USGS), sans faire de victimes, selon les autorités péruviennes.

Mis à jour le 26 mai
Agence France-Presse

La secousse a été enregistrée à 7 h 02 locales (8 h 02 HAE), avec un épicentre proche de la ville d’Azangaro, près du lac Titicaca, et à une profondeur d’environ 200 kilomètres, a précisé l’institut.

Le Centre sismique national péruvien a évalué la magnitude à 6,9, avec un épicentre à environ 240 km de profondeur.

Une telle profondeur dans les hautes Andes péruviennes a fait que l’onde de choc a été plus importante et a touché les régions de Tacna (frontalière avec le Chili), Moquegua, Cuzco et Arequipa, selon les autorités.

« Pour l’heure, en raison du niveau d’intensité de la secousse à la surface, il ne devrait pas causer de dégâts, mais effrayer » la population, a déclaré à la radio RPP Hernando Tavera, directeur de l’Institut géophysique du Pérou.

« Lorsque le séisme est plus profond, la secousse du sol est moindre. Le rayon de la perception est plus grand que la secousse. Toute la région sud du Pérou a été affectée par le séisme », a expliqué M. Tavera.  

« Nous sommes en train de vérifier la situation, il est encore trop tôt pour savoir s’il y a des dégâts ou non », a indiqué de son côté le coordinateur général du Centre des opérations d’urgence nationale (COEN), Rolando Capucho.  

Sur Twitter, la présidence péruvienne a appelé la population « à garder son calme face à d’éventuelles répliques ». « Le gouvernement est en train de se coordonner avec les autorités pour évaluer les dommages personnels et matériels », a-t-elle ajouté.

Un habitant de la ville de Cuzco, où vivent 400 000 personnes, a raconté à la radio RPP que le séisme avait « été ressenti très fortement, beaucoup de gens sont sortis dans la rue ».

À Arequipa, deuxième ville du pays avec 1 million d’habitants, les habitants ont quitté rapidement leurs maisons pour se réfugier dans la rue, mais sans scène de panique, selon les médias locaux.

À Lima, située dans le centre ouest du pays et où vivent 10 millions d’habitants, la secousse n’a en revanche pas été ressentie.

Le Pérou est situé dans la ceinture de feu du Pacifique, une vaste zone d’activité sismique qui s’étend le long de la côte ouest du continent américain. Le pays est secoué par au moins 400 séismes perceptibles chaque année.  

Le dernier tremblement de terre meurtrier remonte au 15 août 2007 sur la côte centrale du pays. De magnitude 7,9, il avait fait 595 morts.