(México) Une personne a été tuée et six autres blessées vendredi dans une fusillade survenue sur l’artère principale de la station balnéaire mexicaine de Cancún, ont rapporté les autorités.

Publié le 7 mai
Associated Press

Un suspect avait été arrêté relativement à l’attaque, qui n’a pas eu lieu dans la zone hôtelière de la ville, selon les procureurs de l’État côtier de Quintana Roo.

La fusillade s’est produite sur une avenue bordée de restaurants et de bars, un peu plus à l’intérieur des terres.

C’est le dernier cas de violence qui entache la réputation de Cancún en tant que destination d’évasion.

En mars, de fortes détonations ont été entendues à l’aéroport international de Cancún, provoquant la suspension des vols pendant près de trois heures. Les autorités avaient reçu des informations faisant état de coups de feu à l’aéroport. Des vidéos publiées sur les réseaux sociaux montraient des voyageurs en panique et se précipitant hors d’un terminal.

La Garde nationale a déclaré plus tard qu’il n’y avait aucune preuve de coups de feu et que la détonation aurait pu se produire après que quelqu’un ait renversé trois présentoirs verticaux autoportants dans le terminal.

Toujours en mars, les autorités ont trouvé quatre corps jetés dans des sous-bois à Cancún. Ils faisaient partie d’un total de 13 meurtres commis par le cartel de Jalisco dans la station balnéaire depuis septembre, selon les autorités. La plupart des corps ont été retrouvés sur des terrains vagues ou dans des maisons.

La côte caraïbe, principale source de revenus du tourisme au Mexique, a été frappée par une violence endémique.

En janvier, les procureurs ont déclaré que le meurtre de deux Canadiens près de Cancún était motivé par des dettes entre gangs internationaux apparemment voués au trafic de drogue et d’armes.

Fin octobre, plus au sud à Tulum, deux touristes – l’un blogueur de voyage californien né en Inde et l’autre allemand – ont été pris entre les tirs croisés apparents de trafiquants de drogue rivaux et tués.