(Mexico) Une vidéo montrant une centaine d’hommes en uniforme, équipés d’armes lourdes, alignés près de véhicules blindés, semblant appartenir à un puissant cartel, est analysée par les autorités du Mexique, selon le secrétaire à la Sécurité.

Agence France-Presse

« Cette vidéo de propagande attribuée à un gang criminel est en cours d’analyse afin de confirmer son authenticité et le moment où elle a été filmée », a écrit vendredi le secrétaire d’État Alfonso Durazo sur son compte Twitter.

Ce document intéresse tout particulièrement les autorités mexicaines car les armoiries du Cartel de la Nouvelle Génération Jalisco (CJNG), accusé d’être à l’origine d’une spectaculaire attaque le 26 juin contre le secrétaire à la sécurité de Mexico, Omar Garcia Harfuch, dans un quartier résidentiel de la capitale, sont visibles sur les véhicules filmés.

M. Garcia Harfuch lui-même, qui a survécu à cette attaque sans précédent contre un responsable politique au Mexique, avait alors montré du doigt ce cartel réputé parmi les plus puissants et sanguinaires du pays. Trois civils avaient péri au cours de l’échange de feu.

La vidéo d’une durée d’environ 2 mn 20, diffusée sur les réseaux sociaux, montre avec un long traveling de caméra un groupe de paramilitaires en tenue de combat, gilets pare-balles, casques, lunettes de protection et cagoules dissimulant leur visage.

Particulièrement impressionnants, ces hommes qui semblent en parfaite condition physique et très disciplinés, sont montrés scandant « Pura gente del Señor Mencho » (NDLR : Les hommes de M. Mencho) en référence au surnom donné à Nemesio Oseguera, chef du CJNG.

« El Mencho » est également l’un des criminels les plus recherchés aux États-Unis, avec une récompense de dix millions de dollars.

Equipés de fusils d’assaut et de lance-grenades, les paramilitaires sont filmés posant à côté de camions et 4x4 blindés de fabrication américaine, et qui portent sur leur porte un écusson sur lequel on peut lire : « Forces spéciales, CJNG, Groupe d’élite ».

Sur les gilets des soldats de cette armée privée sont également imprimées les initiales « CJNG » colorées avec le vert, le blanc et le rouge du drapeau mexicain.

Le secrétaire Durazo a ajouté que, quel que soit le résultat de l’analyse vidéo, « il n’y a pas de groupe criminel capable de défier avec succès les forces de sécurité fédérales ».

La diffusion de cette vidéo coïncide avec l’anniversaire présumé de Nemesio Oseguera, 54 ans ce vendredi.