La tempête tropicale Beatriz, qui menaçait lundi de se renforcer en ouragan, a provoqué de fortes pluies, des chutes d'arbres et des avalanches dans cinq États du Mexique longeant la côte Pacifique (ouest), sans faire de morts, ont indiqué les autorités locales.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Dans le port touristique d'Acapulco (État du Guerrero) apprécié par les visiteurs nord-américains et européens, les vents soufflaient jusque 100km/h. Les bourrasques ont provoqué la chute de plusieurs arbres, et l'un a blessé un passant dans le secteur de Puerto Marquez, selon le service public de Protection civile.

Dans les montagnes du Guerrero, les pluies sont à l'origine de plusieurs avalanches et inondations de voies routières.

Dans l'État de Colima, la pêche a été suspendue et les populations des zones voisines de l'océan ont été placées en état d'alerte.

Outre les États du Guerrero et de Colima, ceux de Jalisco, Michoacan et Oaxaca sont frappés par les pluies.

La navigation est déconseillée dans le centre de la côte Pacifique en raison de fortes vagues signalées par la Commission nationale de l'Eau (Conagua).

Selon la Conagua, la tempête se situait à environ 150km du sud du port Lazaro Cardenas, le deuxième port de transit de marchandises de la côte Pacifique du Mexique, et progressait vers le nord-ouest à 15km/h, accompagnée de vents soutenus de 100km/h.

Beatriz devrait se «renforcer» et «se transformer en ouragan» au cours de la journée de lundi, avait indiqué plus tôt le Centre national américain des ouragans (NHC).

Le NHC avait souligné que la tempête devrait provoquer de fortes précipitations sur le littoral mexicain, susceptibles d'entraîner par endroits des inondations et des coulées de boue dangereuses.