Commander un verre de Bailey's - célèbre boisson où whisky irlandais se marie à la crème - dans un bar de Yaoundé peut équivaloir pour un garçon camerounais à une sortie du placard qui peut en retour lui valoir une peine de prison, l'homosexualité étant criminelle au Cameroun.

LA PRESSE

Dans la communauté gaie camerounaise, on ne boit plus de cette boisson, ou du moins plus n'importe où. Au début de la semaine, un homme a été reconnu coupable d'homosexualité. Parmi les preuves circonstancielles ayant servi à le condamner, son métier de coiffeur et sa propension à boire du Bailey's.

Au Cameroun, l'homosexualité est un crime passible de 5 ans d'emprisonnement.

À lire sur jeuneafrique.com