(Paris) Plus de 200 millions de doses de vaccins antiCovid ont été administrées dans au moins 107 pays ou territoires, dont 45 % dans les pays riches du G7, selon un bilan de l’AFP samedi.

Publié le 20 févr. 2021
Agence France-Presse

À 5 h, au moins 201 042 149 doses avaient été administrées dans le monde, selon un comptage réalisé par l’AFP à partir de sources officielles. Ce chiffre est toutefois sous-estimé, car deux grands pays, la Chine et la Russie, n’ont pas communiqué de nouvelles données depuis une dizaine de jours.

Quelque 45 % des injections ont été réalisées dans les pays du G7, qui n’hébergent pourtant que 10 % de la population mondiale.

Ses sept membres (États-Unis, Canada, Royaume-Uni, Allemagne, France, Italie, Japon) ont pris vendredi des engagements en faveur d’une meilleure répartition des doses avec les pays pauvres. Ils ont annoncé plus que doubler leur soutien collectif à la vaccination anti-COVID-19, à 7,5 milliards de dollars, notamment via le programme onusien COVAX, piloté par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

À ce jour, plus de neuf doses sur 10 (92 %) ont été administrées dans des pays à revenu « élevé » ou « intermédiaire de la tranche supérieure » (au sens de la Banque mondiale, qui ne concentrent qu’une grosse moitié de la population mondiale (53 %). Parmi les 29 pays à « faible » revenu, seuls la Guinée et le Rwanda ont commencé à vacciner.

Israël est, de loin, le pays le plus en avance, près de la moitié (49 %) de sa population ayant reçu au moins une injection. Un Israélien sur trois (33 %) a même reçu la seconde dose, complétant ainsi le processus de vaccination.

Parmi les autres pays qui ont passé la barre des 10 % de population ayant reçu au moins une dose figurent notamment le Royaume-Uni (25 %), Bahreïn (16 %), les États-Unis (13 %), le Chili (12 %), les Seychelles (43 %) et les Maldives (12 %). Au regard du nombre de doses administrées aux Émirats arabes unis, entre 25 % et 50 % de sa population a reçu au moins une injection, mais le pays ne communique pas de chiffre plus précis sur le nombre de personnes concernées.

En valeur absolue, ce sont les États-Unis qui font la course en tête, avec 59,6 millions de doses administrées, devant la Chine (40,5 millions au 9 février), le Royaume-Uni (17,5 millions), l’Inde (10,7 millions) et Israël (7,1 millions).