C'est la question que soulève le journaliste et auteur Christopher Hitchens dans cet article, dont je traduis trois extraits qui font référence à Michael Dukakis, ex-gouverneur du Massachusetts et candidat démocrate malheureux lors de l'élection présidentielle de 1988 :

Richard Hétu

Pourquoi Obama est-il si fade, hésitant et mou? Pourquoi, en d'autres termes, risque-il d'entrer dans les annales politiques comme un Dukakis noiraud?

(...)

Bien sûr, la comparaison avec Dukakis est cruelle, mais elle soulève des questions auxquelles il faut faire face.

(...)

À la fin de cette campagne éprouvante, plusieurs d'entre nous ne savions pas vraiment si Dukakis voulait gagner - ou s'il avait peur de gagner. Pourquoi ai-je parfois la même idée concernant Obama?

(Photo AFP)