Alors que les tambours de la guerre se font entendre en Israël et dans certains milieux aux États-Unis, le New York Times fait aujourd'hui état dans cet article du consensus des agences du renseignement américain selon lequel il n'existe encore aucune preuve concrète de l'intention de l'Iran de se doter de l'arme nucléaire. Je cite dans le texte un passage de cet article :

Publié le 25 févr. 2012
Richard Hétu

At the center of the debate is the murky question of the ultimate ambitions of the leaders in Tehran. There is no dispute among American, Israeli and European intelligence officials that Iran has been enriching nuclear fuel and developing some necessary infrastructure to become a nuclear power. But the Central Intelligence Agency and other intelligence agencies believe that Iran has yet to decide whether to resume a parallel program to design a nuclear warhead - a program they believe was essentially halted in 2003 and which would be necessary for Iran to build a nuclear bomb. Iranian officials maintain that their nuclear program is for civilian purposes.

Les critiques israéliens et européens de la CIA estiment que l'agence de renseignement est devenue beaucoup trop prudente dans ses analyses après le fiasco des armes de destruction massive en Irak. David Kay, qui a dirigé les vaines recherches de la CIA pour trouver des ADM en Irak après l'invasion américaine de 2003, estime de son côté que le renseignement américain n'a pas une présence suffisante en Iran pour pouvoir tirer des conclusions éclairées.