Selon les projections de l'analyste du New York Times Nate Silver, Barack Obama continue à jouir d'une avance dans le calcul du Collège électoral nécessaire à la victoire le 6 novembre, mais cette avance se réduit comme une peau de chagrin.

Richard Hétu

Après avoir analysé 15 sondages publiés hier et réalisés par des firmes qui avaient diffusé des enquêtes avant les conventions des deux grands partis, Silver conclut que Mitt Romney a gagné en moyenne 4,6 points de pourcentage depuis sa victoire lors du premier débat présidentiel.

Selon les calculs de Silver, cette progression donne désormais au candidat républicain l'avance dans trois États où le président menait avant le débat de Denver: la Floride (29 grands électeurs), la Virginie (13 grands électeurs) et le Colorado (9 grands électeurs).

Ainsi, depuis le 5 octobre, les chances d'Obama de remporter le Collège électoral ont chuté de 34,6%, selon les projections de Silver, alors que celles de Romney ont augmenté par la même proportion. Le président peut aujourd'hui compter sur 283 grands électeurs contre 255 pour son rival républicain. Il faut 270 grands électeurs pour être élu.

Silver note que plusieurs des sondages publiés hier ont été réalisés par des firmes favorables aux républicains. Mais, comme il le fait remarquer, la tendance vers Romney est indéniable. Et il n'est pas assuré que le débat de mardi à Long Island permettra à Obama de la renverser.