La semaine dernière, la NRA en a surpris plusieurs en diffusant une déclaration qui qualifiait de «carrément bizarres» et de «carrément effrayantes» les actions récentes de militants pour le droit de porter des armes à feu ouvertement en public.

Publié le 4 juin 2014
Richard Hétu

Certains de ces militants s'étaient présentés dans des restaurants de la région de Dallas, au Texas, armés de fusils semi-automatiques, créant l'émoi parmi la clientèle.

Or, Chris Cox, principal lobbyiste de la NRA, s'est excusé hier pour la déclaration de la semaine dernière («une erreur», a-t-il précisé) qui a créé de la «confusion» chez les membres de cette organisation.

Car le droit d'acheter un burritos armé d'un fusil semi-automatique ne doit pas être remis en question.