Source ID:; App Source:

Des milliers de cariocas fêtent à Rio

Tandis qu'à Rio de Janeiro des fêtards dansent... (Photo: AP)

Agrandir

Tandis qu'à Rio de Janeiro des fêtards dansent sur la plage, à Sao Paulo, des centaines de ballons ont été lancés dans les airs.

Photo: AP

la liste:2338:liste;la boite:95960:box

Bonne année!

Agence France-Presse
Rio de Janeiro

Au son de la bossa nova, des dizaines de milliers de cariocas et de touristes ont commencé à fêter mercredi en fin d'après-midi le nouvel an à Copacabana, la plage de Rio de Janeiro où près de 2 millions de personnes étaient attendues pour célébrer le passage à 2009.

Dès la matinée, des milliers de personnes souvent vêtues de blanc ont afflué dans ce quartier de la zone sud de Rio pour être aux premières loges du spectaculaire feu d'artifice et des orchestres qui devaient se succéder toute la nuit en dépit d'un ciel couvert et d'une pluie menaçante. Vingt-quatre tonnes de feu d'artifice devaient être tirées à minuit à partir de huit barges amarrées au large de la plage, un spectacle qui devait durer une vingtaine de minutes. Vingt-quatre tours de son étaient également disposées le long des 4,5 km de la plage de Copacabana.

Les shows ont commencé en fin d'après-midi au son de la bossa nova et devaient se terminer dans la nuit au rythme des percussions de plusieurs écoles de samba.

Auparavant, conformément à la tradition, des milliers de cariocas ont sacrifié au rite afro-brésilien du Candomblé en jetant à la mer roses ou glaïeuls blancs, une offrande à Iemanja, la déesse de la mer, chargée de les protéger tout au long de l'année.

Quelque 1 700 policiers ont été mobilisés sur la seule plage de Copacabana pour assurer la tranquillité de cet immense rassemblement.

Les organisateurs ont déclaré attendre environ 2 millions de personnes mais, selon des habitants, la foule était moins nombreuse que les années précédentes.

En raison de la crise mondiale, les étrangers sont moins nombreux à être venus cette année à Rio et la très grande majorité des touristes (70%) viennent des autres régions du Brésil, selon l'Association hôtelière brésilienne.

Néanmoins, plusieurs navires de croisière mouillaient dans la baie pour assister à cette fête du Nouvel An.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer