(New York) Wall Street a terminé la séance de lundi en petite baisse, à l’entame d’une semaine qui sera marquée par les chiffres de l’inflation américaine pour mars et le lancement de la saison des résultats d’entreprises.

Agence France-Presse

Le Dow Jones Industrial Average a baissé de 0,16 % à 33 745,40 points, le NASDAQ, à forte coloration technologique, de 0,36 % à 13 850,00 points et l’indice élargi S&P 500 de 0,02 % à 4127,99 points.

Pour Patrick O’Hare de Briefing.com, la Bourse new-yorkaise était en phase d’attente lundi avant « une série d’évènements notables qui pourraient faire bouger le marché ».

Mardi, les investisseurs prendront ainsi connaissance des chiffres de l’inflation aux États-Unis avec la publication de l’indice des prix à la consommation (CPI) pour mars.

Ils pourront ainsi constater si la hausse des prix a connu une nette accélération le mois dernier, ce qui pourrait indiquer un risque de surchauffe de l’économie américaine.

Wall Street sera également à l’affût des résultats trimestriels des entreprises cotées au S&P 500.

Les grandes banques américaines donneront le coup d’envoi de cette période particulièrement attendue par les acteurs du marché : JPMorgan Chase, Goldman Sachs et Wells Fargo feront part de leur bilan trimestriel mercredi, Bank of America et Citigroup se plieront à cet exercice jeudi.

M O’Hare s’attend à des résultats bancaires solides, mais se demande si « les bonnes nouvelles ont déjà été intégrées » par le marché ou si la Bourse peut progresser d’avantage.

PepsiCo et Delta font partie des autres grands noms de Wall Street qui dévoileront leurs résultats cette semaine.

Parmi les valeurs du jour, Nuance a bondi de 15,95 %. Ce spécialiste de l’intelligence artificielle et de la télémédecine a été acquis par Microsoft (+0,02 %) pour un montant de 19,7 milliards de dollars, dette incluse.

United Airlines a chuté de 3,88 %. La compagnie américaine a prévenu lundi que son chiffre d’affaires pour le premier trimestre devrait s’afficher en baisse de 66 % par rapport à la même période de 2019, avant que la pandémie ne frappe durement le trafic aérien.

Alibaba a grimpé de 9,27 % à la Bourse de New York. Le géant chinois du commerce en ligne a relativisé lundi les conséquences de l’amende de 2,8 milliards de dollars qui lui a été infligée par les régulateurs chinois pour abus de position dominante.