Arrestation au Salvador de l'ex-président Elias Antonio Saca

Elias Antonio Saca photographié en 2008... (PHOTO JIM WATSON, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Elias Antonio Saca photographié en 2008

PHOTO JIM WATSON, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
SAN SALVADOR

Les autorités salvadoriennes ont arrêté dimanche l'ex-président Elias Antonio Saca (2004-2009) et six autres anciens responsables de son administration, accusés de blanchiment d'argent, a annoncé le parquet général.

Le parquet général a «ordonné l'arrestation de l'ex-président Elias Antonio Saca et de six autres personnes pour divers délits. Tous ont été interpellés», a écrit le représentant du ministère public sur son compte Twitter.

M. Saca, 51 ans, et ses co-détenus sont accusés d'«association de malfaiteurs et de blanchiment d'argent».

Parmi les autres personnes interpellées aux côtés de l'ex-chef de l'État, dans un restaurant de luxe lors du mariage d'un de ses fils, figurent un ancien responsable de la compagnie des eaux, César Funes, 46 ans, et l'ex-chargé de la communication du président, Julio Rank, 65 ans.

Elias Antonio Saca, alors membre du parti conservateur Alliance républicaine nationale (Arena), a gouverné de 2004 à 2009 le Salvador, petit pays d'Amérique centrale gangrené par la violence des gangs.

Il avait été exclu de cette formation en 2009, accusé par les cadres de l'Arena de «trahison» pour avoir soi-disant facilité la victoire historique de la gauche à la présidentielle. Mauricio Funes, premier président de gauche élu depuis 20 ans au Salvador, lui avait succédé à la tête du pays (2009-2014).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer