Maduro menace de faire lever l'immunité d'élus, par crainte d'un putsch

Le président vénézuélien, Nicolas Maduro... (PHOTO AFP/GOUVERNEMENT vénézuélien)

Agrandir

Le président vénézuélien, Nicolas Maduro

PHOTO AFP/GOUVERNEMENT vénézuélien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
CARACAS

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a annoncé mercredi qu'il demandera au Tribunal suprême de justice (TSJ) d'étudier la levée de l'immunité de certains parlementaires, afin de prévenir une éventuelle tentative de coup d'État contre lui.

À la veille d'une grande marche de l'opposition à Caracas, M. Maduro a dit avoir demandé que la Cour constitutionnelle du TSJ étudie «la levée de l'immunité propre à toutes les fonctions publiques du Venezuela, en commençant par l'immunité parlementaire, si cela est nécessaire au maintien de la paix, pour combattre toutes activités putschistes».

La manifestation de l'opposition a pour objectif d'exiger du pouvoir électoral qu'il accélère l'organisation d'un référendum révocatoire contre le président.

«L'immunité parlementaire n'est pas faite pour violer la Constitution, pour commettre des crimes ou pour appeler à une intervention étrangère», a ajouté Nicolas Maduro, qui explique que sa demande au TSJ se fera dans le cadre de l'état d'exception décrété en janvier en raison de la crise économique que traverse le pays.

Le parlement et le Tribunal suprême, que l'opposition accuse de servir le pouvoir chaviste, sont pris dans une lutte de pouvoirs depuis que l'opposition a remporté la majorité législative en décembre 2015.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer