Séisme au Pérou: au moins quatre morts et 52 blessés

Au moins quatre personnes, dont un touriste américain, sont mortes et 52 ont... (Photo d'archives)

Agrandir

Photo d'archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Lima

Au moins quatre personnes, dont un touriste américain, sont mortes et 52 ont été blessées dans un séisme de magnitude 5,2 qui a frappé le sud du Pérou dans la nuit de dimanche à lundi, ont annoncé les autorités.

Selon l'Institut de géophysique du Pérou, l'épicentre du séisme était situé à dix kilomètres de Chivay, capitale de la province de Caylloma, et à seulement huit kilomètres de profondeur donc potentiellement plus dangereux. La secousse a été suivie de plusieurs répliques lundi à l'aube.

Yamila Osorio, gouverneure de la région d'Arequipa où a eu lieu le séisme, a fait état de quatre décès confirmés, démentant le précédent bilan officiel qu'elle avait présenté, de neuf morts.

La Défense civile a identifié quatre des neuf victimes, parmi lesquelles figure un touriste américain de 66 ans qui se trouvait dans un hôtel de Yangue fortement endommagé par le séisme.

Selon un responsable de la Défense civile, le tremblement de terre a également fait au moins 52 blessés, détruit une cinquantaine de maisons et bloqué des routes, compliquant l'arrivée des secours.

L'une des villes les plus touchées a été Yanque. « Ce dont nous avons le plus besoin, c'est d'évacuer les blessés », a expliqué sa maire de cette commune rurale Anastasia Suyco, précisant qu'environ 1200 personnes habitent dans le secteur.

« Il y a des gens qui ont été écrasés par des murs, ici les constructions sont rustiques », a-t-elle ajouté. Dans la commune, située à 3600 mètres d'altitude, 60 % des logements se sont effondrés selon elle.

« Nous allons devoir déclarer l'état d'urgence dans cette zone pour que les différents organismes puissent fournir de l'aide », a déclaré le premier ministre Fernando Zavala.

Le ministre de la Défense, Mariano Gonzalez, a précisé que des hélicoptères sont en route vers la région touchée pour pouvoir évacuer les blessés. Et le transport d'eau, de nourriture et de vêtements aux sinistrés se faisait par route.

« Nous sommes en train d'apporter de l'aide aux districts affectés », a annoncé le président péruvien Pedro Pablo Kuczynski sur son compte Twitter.

« On a senti une secousse très forte qui a causé des dégâts dans toute la vallée de Colca, les communications avec les villages voisins ont été coupées, et nous avons demandé des engins pour pouvoir dégager les accès », a déclaré à la radio RPP le maire de Caylloma, Romulo Tinta.

Le Pérou est touché chaque année par une centaine de séismes, en raison de sa situation géographique sur la « Ceinture de feu du Pacifique », une zone d'intense activité tellurique le long du continent américain.

En novembre 2015, deux séismes de magnitude 7,6 avaient frappé le centre du pays, mais à une profondeur de 173 kilomètres, ce qui avait réduit ses effets.

« Cette fois, la profondeur a été de 8 kilomètres, c'est pour cela que les maisons se sont effondrées », surtout celles construites de manière artisanale, a expliqué à la presse Hernando Tavera, chef du département sismologie de l'IGP.

Le dernier grand tremblement de terre au Pérou avait été enregistré le 15 août 2007, avec une magnitude 7,9 et un épicentre situé sur les côtes du centre : il avait fait 595 morts.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer