Malouines: Londres demande à Buenos Aires la levée de restrictions

L'archipel britannique de l'Atlantique Sud, à 400 kilomètres... (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

L'archipel britannique de l'Atlantique Sud, à 400 kilomètres des côtes argentines et à 12 700 kilomètres du Royaume-Uni, est un sujet historique de discorde entre Buenos Aires et Londres.

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

Un dialogue sur les îles Malouines, appartenant au Royaume-Uni et revendiquées par l'Argentine, peut-il être ouvert? Le président argentin Mauricio Macri a reçu une lettre de la première ministre britannique en ce sens.

Dans un courrier révélé mercredi par le journal argentin Clarin, la première ministre britannique Theresa May propose au chef de l'État argentin de rétablir la desserte aérienne des Malouines via l'Argentine, suspendue en 1982.

Aujourd'hui, la seule liaison desservant les Malouines se fait depuis le Chili par la compagnie aérienne LAN, en contournant l'Argentine par la pointe sud du continent américain, en raison de restrictions de l'espace aérien argentin.

Mme May souhaite également la levée des sanctions contre les compagnies pétrolières opérant aux Malouines, une mesure du gouvernement de l'ex-présidente de gauche Cristina Kirchner.

Mme May dit espérer que la relation entre les deux pays «entre dans une phase plus productive».

Les divergences, préconise-t-elle, devraient être réglées «dans une atmosphère de respect mutuel et au bénéfice de tous (...). Ce qui implique de faire des progrès vers de nouvelles liaisons aériennes entre les îles Malouines et des pays de la région, et le retrait de mesures restrictives» dans l'exploitation pétrolière.

À Bruxelles le 4 juillet, M. Macri avait déclaré que son pays maintenait ses revendications sur les Malouines et se montrait disposé à dialoguer avec Londres.

«J'espère qu'avec le prochain premier ministre (Mme May, NDLR), on trouvera l'espace pour commencer ce dialogue qui prendra des années, mais l'important c'est de commencer».

Un dégel des relations avait été amorcé entre l'ex-premier ministre David Cameron et M. Macri.

L'archipel britannique de l'Atlantique Sud, à 400 kilomètres des côtes argentines et à 12 700 kilomètres du Royaume-Uni, est un sujet historique de discorde entre Buenos Aires et Londres.

Une guerre éclair - 74 jours - a opposé l'Argentine au Royaume-Uni en 1982, faisant environ 900 morts: 649 soldats argentins, 255 Britanniques et trois habitants de l'île.

Si Argentine et Royaume-Uni ont des relations diplomatiques tendues sur les Malouines, le commerce entre les deux pays n'en pâtit pas. De nombreuses entreprises britanniques sont présentes dans le pays sud-américain.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer