Le Missouri offre 20 tonnes de riz à Cuba

Depuis l'annonce du dégel entre Cuba et les... (Photo archives Associated Press)

Agrandir

Depuis l'annonce du dégel entre Cuba et les États-Unis, de nombreux chefs d'entreprises et responsables politiques américains effectuent des visites sur l'île.

Photo archives Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
La Havane

L'État du Missouri a gracieusement livré à Cuba 20 tonnes de riz, une première depuis 2008, date du dernier achat de riz américain par l'île, ont annoncé les autorités de cet État au cours d'une mission à La Havane.

«Les autorités cubaines ont accepté l'envoi de 20 tonnes de riz long grain de haute qualité», a déclaré le gouverneur du Missouri Jay Nixon à la presse à l'issue d'une visite de deux jours à Cuba en compagnie d'une vingtaine d'entrepreneurs de son État.

Le chargement, arrivé la semaine dernière, a été offert par la compagnie Martin Rice et doit être distribué à des écoles, hôpitaux et maisons de retraite notamment, ont indiqué les autorités cubaines.

Depuis fin 2014 et l'annonce du dégel entre Cuba et les États-Unis, de nombreux chefs d'entreprises et responsables politiques américains effectuent des visites sur l'île, prêts à se placer sur ce marché de 11,3 millions d'habitants.

Les autorités du Missouri avancent que la relative proximité de cet État du Midwest, important producteur agricole, pourrait constituer un avantage décisif, les marchandises pouvant transiter par les fleuves Mississippi et Missouri jusqu'au Golfe du Mexique.

Selon le gouverneur démocrate, Cuba pourrait devenir un important importateur de riz du Missouri, cette céréale étant une composante essentielle du régime alimentaire cubain.

Située à moins de 200 km des États-Unis, Cuba importe chaque année pour plus de deux milliards de dollars d'aliments, soit 80% de sa consommation. Et l'agriculture, secteur déclaré «stratégique» par le président Raul Castro en 2008, reste le gros point noir de l'économie de l'île.

Au début des années 2000, l'administration de Bill Clinton avait autorisé l'exportation de produits alimentaires vers Cuba, jusque là interdite par l'embargo imposé à l'île depuis 1962.

Par la suite, les importations cubaines avaient atteint jusqu'à 710 millions de dollars en 2008, avant de se contracter à 290 millions en 2014 et 120 millions en 2015, sous l'effet de conditions de paiement contraignantes, selon des données de la presse officielle cubaine.

Démocrate, M. Nixon est le cinquième gouverneur américain à se rendre à Cuba depuis l'annonce historique du rapprochement entre les deux pays fin 2014. L'ont déjà précédé Andrew Cuomo (New York, avril 2015), Asa Hutchinson (Arkansas, septembre 2015), Greg Abbott (Texas, décembre 2015) et Terry McAuliffe (Virginie, janvier 2016).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer