Argentine: le meurtrier se fait passer pour une fille sur Facebook

Les enquêteurs ont trouvé dans l'ordinateur du meurtrier... (PHOTO AFP)

Agrandir

Les enquêteurs ont trouvé dans l'ordinateur du meurtrier plusieurs faux profils Facebook.

PHOTO AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Buenos Aires

L'affaire émeut l'Argentine: Micaela Ortega, 12 ans, a été retrouvé morte et son meurtrier, qui l'avait contactée par Facebook en se faisant passer pour une fille, a avoué l'avoir tuée.

Le responsable des forces de l'ordre de la ville portuaire de Bahia Blanca, Emiliano Alvarez, a précisé que l'auteur du crime avait reconnu les faits et conduit les policiers jusqu'à l'endroit où il avait enterré le cadavre de la fillette, disparue le 23 avril.

Agé de 26 ans, le meurtrier s'était récemment évadé de prison où il purgeait une peine pour vol aggravé.

Les policiers ont pu élucider la disparition de Micaela Ortega grâce aux informations qui figuraient sur le réseau social Facebook et le témoignage de la petite amie du meurtrier, qui l'a identifié sur des images de vidéo-surveillance.

La victime vivait avec ses parents à Bahia Blanca, dans le sud-est de l'Argentine.

Le procureur Rodolfo De Lucia, en charge de l'enquête, a indiqué que le meurtrier avait convaincu la victime de le rencontrer en se faisant passer pour une fille de son âge, grâce à un faux compte Facebook.

«Je l'ai tuée car elle n'a pas voulu avoir de relation sexuelle avec moi», a avoué le meurtrier, selon le site La Brujula 24.

Les enquêteurs ont trouvé dans l'ordinateur du meurtrier plusieurs faux profils Facebook.

Après la découverte du corps de l'enfant, des habitants de Bahia Blanca ont manifesté pour réclamer justice. D'autres ont incendié la maison du meurtrier dans un quartier défavorisé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer