Un ex-maire de Bogota condamné à 18 ans de prison pour corruption

Samuel Moreno avait été élu en 2007 à... (PHOTO FELIPE CAICEDO, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE)

Agrandir

Samuel Moreno avait été élu en 2007 à la tête de Bogota, qu'il a dirigée de 2008 à 2011.

PHOTO FELIPE CAICEDO, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
BOGOTA

Un ex-maire de la capitale colombienne Bogota a été condamné mardi à 18 ans de prison et interdit à vie d'exercer des responsabilités publiques pour avoir touché des pots-de-vin dans l'attribution d'un contrat de services ambulanciers.

« Samuel Moreno Rojas est condamné à la peine principale de 216 mois de prison (18 ans) », a déclaré le juge en énonçant le verdict. L'ex-maire âgé de 56 ans devra également payer une amende d'environ 60 000 euros.

Selon le Parquet, M. Moreno a piloté un système de plus de 6 milliards de pesos (2,5 millions $ CAN) de commissions dans le cadre de l'attribution d'un contrat de services ambulanciers en 2009 d'une valeur d'environ 30 millions en dollars canadiens.

Membre du parti de gauche Pôle démocratique alternatif, qui l'a depuis exclu, M. Moreno avait été élu en 2007 à la tête de Bogota, qu'il a dirigée de 2008 à 2011.

Il avait été suspendu en mai 2011 pour des manquements dans la gestion de contrats de travaux publics, avant d'être placé en détention provisoire.

L'ex-maire fait l'objet d'une enquête pour des irrégularités dans l'attribution de la construction de la troisième phase du système de transports en commun Transmilenio, pour un préjudice qui pourrait atteindre près de 90 millions de dollars canadiens.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer