Colombie: les FARC demandent de rencontrer le pape à Cuba

L'un des commandans des FARC, Carlos Antonio Lozada... (PHOTO ARCHIVES AFP)

Agrandir

L'un des commandans des FARC, Carlos Antonio Lozada

PHOTO ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
LA HAVANE

La guérilla des FARC a demandé aux évêques de Colombie de leur négocier une entrevue avec le pape François lors de sa visite à Cuba, prévue en septembre, a annoncé mardi la rébellion marxiste.

La requête a été formulée par la délégation des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) qui participe aux négociations de paix avec le gouvernement colombien, menées à La Havane depuis fin 2012. Elle l'a été auprès du président de la Conférence épiscopale colombienne, Luis Augusto Castro, lors d'une rencontre à Cuba.

«Nous avons parlé de la possibilité que, quand le pape sera présent ici à La Havane, il puisse recevoir les négociateurs» de paix des deux parties, a expliqué le commandant Carlos Antonio Lozada, un des chefs rebelles présents lors de la rencontre avec Luis Augusto Castro.

Cette demande d'entrevue «ne dépend évidemment pas de l'Église (colombienne) ni de la délégation du gouvernement ou des FARC», mais c'est «une décision du Vatican et bien sûr de l'État cubain», a-t-il souligné.

Le pape François se rendra à Cuba du 19 au 22 septembre, juste avant d'effectuer une visite aux États-Unis.

Les FARC ont déclaré le 20 juillet un cessez-le-feu unilatéral, auquel le gouvernement a répondu en suspendant les bombardements des camps de la guérilla.

Le conflit armé en Colombie, le plus ancien d'Amérique latine, a fait officiellement en un demi-siècle quelque 220 000 morts, et provoqué le déplacement de six millions de personnes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer