L'ex-premier ministre Laurent Lamothe brigue la présidence haïtienne

Laurent Lamothe (à droite), alors premier ministre, en... (PHOTO HECTOR RETAMAL, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Laurent Lamothe (à droite), alors premier ministre, en compagnie du président haïtien Michel Martelly, à Port-au-Prince, le 17 octobre dernier.

PHOTO HECTOR RETAMAL, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
PORT-AU-PRINCE

L'ancien premier ministre haïtien Laurent Lamothe a décidé de briguer la présidence de son pays après tout.

Quelques centaines de partisans de M. Lamothe l'ont acclamé tard mercredi, quand son convoi est arrivé à un bureau électoral de la capitale, Port-au-Prince.

M. Lamothe, qui avait fréquemment déclaré n'avoir aucune intention de solliciter le plus important poste politique de son pays, a déposé sa candidature environ trois heures avant l'échéance.

L'ancien premier ministre a démissionné à la fin de l'an dernier, au terme d'une querelle politique acrimonieuse avec le Parlement.

Il n'a fourni aucune explication quant à sa décision de finalement briguer la présidence, affirmant seulement en créole sur son compte Twitter avoir déposé sa candidature à la plus haute fonction afin de continuer à travailler pour le peuple haïtien.

On compte parmi les autres candidats Jude Célestin, le candidat appuyé par le gouvernement lors du dernier scrutin, et Maryse Narcisse, qui représentera le parti Fanmi Lavalas fondé par l'ancien président Jean-Bertrand Aristide.

Une cinquantaine de candidats souhaitent se présenter à la présidence, mais le dossier de chacun sera étudié pour s'assurer de leur éligibilité. Même la candidature de M. Lamothe n'est pas assurée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer