Premières élections locales à Cuba avec des candidats de l'opposition

Fidel Castro, 88 ans et retiré du pouvoir... (AP)

Agrandir

Fidel Castro, 88 ans et retiré du pouvoir depuis 2006, a fait parvenir son bulletin par messager aux autorités électorales.

AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
La Havane

Les Cubains ont voté dimanche lors d'élections municipales considérées, par le gouvernement communiste, comme un acte de «véritable démocratie» et auxquelles pour la première fois deux opposants se présentent comme candidats.

Plus de huit millions de Cubains âgés de plus de 16 ans, sur une population totale de 11,1 millions, sont appelés à élire, à main levée lors d'assemblées de quartier, 12 589 conseillers municipaux sur quelque 30 000 candidats.

L'ancien président Fidel Castro, 88 ans et retiré du pouvoir depuis 2006, a fait parvenir son bulletin par messager aux autorités électorales, qui l'ont déposé dans une urne devant les caméras de la télévision d'État.

Dans un communiqué lu à l'ouverture du scrutin, la Commission électorale nationale a appelé à défendre par cet «acte de véritable démocratie» le «droit des Cubains à édifier une société plus juste, sans ingérences, ni tutelles d'aucune sorte».

«C'est le moment pour nous tous de réaffirmer plus que jamais (...) cet engagement avec la révolution», a déclaré à la télévision la vice-présidente du Conseil d'État, Mercedes Lopez Acea, en soulignant que le scrutin coïncide avec le 54ème anniversaire de la «victoire du peuple» lors de l'invasion de la Baie des Cochons en 1961.

Fait inédit, qui n'a pas été rapporté par la presse officielle cubaine, deux opposants --l'avocat et journaliste indépendant Hildebrando Chaviano, 65 ans, et un informaticien, Yuniel Lopez, 26 ans-- figurent sur les listes de candidats dans deux communes de La Havane.

«C'est un message au gouvernement», a déclaré dimanche à l'AFP M. Chaviano, selon lequel ces deux candidatures montrent que le régime castriste «a desserré les vis du pouvoir».

Le vote n'est pas obligatoire à Cuba, mais les sympathisants du gouvernement appellent tous les électeurs à participer et les médias officiels mènent une intense campagne en ce sens.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer