Alerte autour d'un volcan près de Quito

Le volcan Tungurahua (un nom qui signifie «gorge... (Photo REUTERS)

Agrandir

Le volcan Tungurahua (un nom qui signifie «gorge de feu» en langage indigène quechua) est en activité depuis 1999, mais connaît des périodes d'accalmie.

Photo REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
QUITO

Les autorités d'Équateur ont élevé jeudi le niveau d'alerte autour du volcan Reventador, situé à 90 km à l'est de Quito, à la suite d'un regain d'activité accompagné d'émissions de lave et de cendres.

Situé dans la province amazonienne de Napo, le Reventador, haut de 3845 mètres, est l'un des huit volcans en activité dans ce pays latino-américain, situé sur la «ceinture de feu du Pacifique», une des zones du monde où séismes et éruptions volcaniques sont les plus fréquents.

Depuis mardi, l'Institut géophysique de Quito a décelé une augmentation de l'activité de ce volcan, ce qui a conduit le gouvernement à émettre une alerte «orange», dernier niveau avant l'alerte «rouge», synonyme d'évacuations. Son dernier rapport faisait état d'une colonne de cendres d'un kilomètre et demi de haut.

Les autorités ont également appelé à la vigilance les services de secours des provinces voisines de Sucumbios, d'Orellana et de Pichincha, dont Quito est la capitale, leur demandant d'être «prêts à entreprendre des actions immédiates».

Outre le Reventador, l'alerte «orange» est également en vigueur depuis février autour du volcan Tungurahua, situé dans le centre de l'Équateur, où ont eu lieu des évacuations préventives.

Le volcan Tungurahua (un nom qui signifie «gorge de feu» en langage indigène quechua) est en activité depuis 1999, mais connaît des périodes d'accalmie. En 2006, six personnes sont mortes pendant une forte éruption.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer