Brésil et Mexique, foyer des milliardaires d'Amérique latine

Les quartiers huppés de Sao Paulo, au Brésil.... (Photo archives)

Agrandir

Les quartiers huppés de Sao Paulo, au Brésil.

Photo archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

La plus grande concentration de milliardaires en Amérique latine se trouve au Brésil et au Mexique, mais ce sont aussi les deux pays qui prélèvent le moins d'impôts sur le patrimoine, indique la Commission économique pour l'Amérique latine et les Caraïbes (Cepal) dans une enquête publiée fin décembre.

«En Amérique latine, le Brésil est en tête de la liste des pays qui comptent le plus de milliardaires (30), suivi du Mexique (11)», indique l'enquête consacrée aux élites économiques, à l'inégalité et à la fiscalité publiée sur Internet et réalisée par des responsables de la Cepal.

Le Chili se classe troisième avec quatre milliardaires suivi de l'Argentine, du Venezuela et de la Colombie avec trois milliardaires chacun.

Cependant, entre 2005 et 2007, les impôts sur le patrimoine au Mexique n'ont représenté que 0,18% du Produit intérieur brut et 0,44% du PIB au Brésil, derrière d'autres pays latino-américains comme la Bolivie avec 0,62%, le Chili 0,59% et la Colombie 0,54%.

Selon la revue américaine Forbes, en 2012, il y avait 1153 milliardaires dans le monde, avec en tête le Mexicain Carlos Slim, dont la fortune est supérieure à celles des Américains Bill Gates et Warren Buffet.

Par contraste, «il y a plus de deux milliards de personnes qui vivent (survivent) avec moins de deux dollars par jour, ce qui révèle les extrêmes disparités des existences dans l'économie mondiale», soulignent les auteurs de l'étude du Cepal.

«L'extrême concentration des revenus et du patrimoine entre les mains de petites élites diminue la légitimité du capitalisme en tant que système qui, s'il génère bien des inégalités, ouvre aussi des opportunités», estiment-ils.

Le pays qui compte le plus de milliardaires dans le monde est les États-Unis, avec 412 milliardaires. Viennent ensuite trois pays émergents: la Chine (115), la Russie (101) et l'Inde (55).

Les Nations unies ont récemment proposé de créer «un impôt pour les milliardaires» qui taxe de 1% les richesses des personnes possédant des actifs nets supérieurs à un milliard de dollars. Cet impôt pourrait rapporter entre 40 et 50 milliards de dollars par an, selon les estimations de l'ONU.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1607523:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer