Avoir 20 ans à Kigali

Le centre-ville de Kigali, le 26 mars.... (PHOTO MARTIN LEBLANC, LA PRESSE)

Agrandir

Le centre-ville de Kigali, le 26 mars.

PHOTO MARTIN LEBLANC, LA PRESSE

La Presse

Ils sont nés il y a 20 ans. Au moment où leurs parents connaissaient l'horreur. Au moment où leur pays vivait le plus sombre pan de son histoire. Un génocide qui a couté la vie à plus de 800 000 personnes. En majorité des Tutsis. Certains sont nés de parents qui ont combattu les génocidaires. D'autres de génocidaires. Ils ont tous en commun le désir de tourner la page sur l'histoire d'horreur de 1994. Un traumatisme qui n'est pas le leur, mais qu'ils vivent par procuration.

À lire sur lemonde.fr




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Vingt ans après le génocide, le Rwanda se souvient

    Afrique

    Vingt ans après le génocide, le Rwanda se souvient

    Vingt ans après le génocide de 1994, qui fit près de 800 000 morts en cent jours, le président rwandais Paul Kagame a célébré lundi le «renouveau» de... »

  • Rwanda: 20 ans après le génocide

    Afrique

    Rwanda: 20 ans après le génocide

    Ce fut l'un des pires carnages de l'histoire de l'humanité. En avril 1994, un torrent de fureur a déferlé sur le Rwanda, laissant derrière lui un... »

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer