La passoire, de la cuisine au champ de bataille de Kiev

Un manifestant porte une passoire en guise de... (PHOTO EFREM LUKATSKY, AP)

Agrandir

Un manifestant porte une passoire en guise de casque, à Kiev, le 19 janvier.

PHOTO EFREM LUKATSKY, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse

Si plusieurs manifestants affublés d'une passoire sur la tête donnent des airs burlesques au conflit ukrainien - crise qui n'a pourtant rien de drôle avec la violence qui s'intensifie à Kiev où au moins cinq personnes ont perdu la vie, hier - ce n'est pas pour tourner en ridicule le gouvernement de Victor Ianoukovitch ou les forces de l'ordre à l'aide d'une métaphore culinaire dont seuls les Ukrainiens comprendraient le sens, mais bien pour contourner une nouvelle loi visant à museler les protestataires, soit celle interdisant le port du casque.

Vendredi dernier, le gouvernement ukrainien a fait voter une série de lois pour freiner le vent de contestation sans précédent qui souffle sur le pays depuis deux mois.

Outre l'interdiction de se coiffer d'un casque, certains types de discours sont désormais prohibés et les autorités se sont octroyés le droit d'interdire certains citoyens de surfer sur le net.

À lire sur washingtonpost.com




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer