(Moscou) La Russie a annoncé samedi avoir envoyé vers Cuba deux avions remplis d’aide humanitaire, dont un million de masques, pour aider à faire face à une forte hausse du nombre des cas de COVID-19 et à l’embargo économique des États-Unis.

Agence France-Presse

Sur ordre du président Vladimir Poutine, « deux avions An-124 » Rouslan « du ministère russe de la Défense ont décollé de l’aérodrome de Tchkalovski, près de Moscou, à destination » de Cuba, un pays allié de longue date, a déclaré le ministère dans un communiqué.

« Les avions livreront à Cuba de la nourriture, des équipements de protection individuelle et plus d’un million de masques médicaux. Au total, plus de 88 tonnes », a-t-il précisé.

L’île de 11 millions d’habitants connaît actuellement une augmentation inquiétante du nombre des contaminations et des morts dues à la COVID-19 : il est respectivement de 316 383 et 2203 depuis le début de la pandémie, selon les chiffres officiels datant de vendredi.

À cette situation s’ajoutent des difficultés économiques provoquées par l’embargo historique des États-Unis. Washington a également pris jeudi des sanctions financières avant tout symboliques à l’encontre du ministre cubain de la Défense.

Les États-Unis ont expliqué ces sanctions par la « répression » des récentes « manifestations pacifiques et pour la démocratie » à Cuba, et menacé les autorités communistes de l’île de nouvelles mesures punitives.

Aux cris de « Nous avons faim ! », « À bas la dictature ! », des manifestations ont eu lieu le 11 juillet à Cuba et se sont poursuivies sporadiquement le lendemain.

À l’issue de ces rassemblements, qui ont fait un mort et des dizaines de blessés, une centaine de personnes ont été arrêtées, selon diverses organisations de l’opposition.