(Washington) Donald Trump a estimé lundi que les États-Unis devaient «faire attention» aux personnes venues des Bahamas qu’ils accueillent sur leur territoire après le passage dévastateur de l’ouragan Dorian, mettant en garde contre des «trafiquants très méchants».

Agence France-Presse

«Nous devons faire très attention» aux personnes admises sur le territoire américain, a déclaré le président républicain à des journalistes depuis la Maison-Blanche.  

«Tout le monde devra avoir les bons papiers […] Les Bahamas ont énormément de problèmes de personnes qui […] ne sont pas censées être là. Je ne veux pas permettre à ces gens qui n’étaient pas censés être aux Bahamas de venir aux États-Unis, notamment les gens très méchants, des membres de gangs et des trafiquants très méchants», a-t-il expliqué.   

REUTERS

L'ouragan Dorian a fait au moins 45 morts aux Bahamas.

Les propos du président américain font notamment suite à l’arrivée ce week-end en Floride d’un ferry avec à son bord près de 1500 rescapés des Bahamas.

Plusieurs centaines de personnes n’ont cependant pas pu entrer sur le sol américain, faute de visa. Une erreur, selon Mark Morgan, le directeur de la police aux frontières.

«Il va y avoir de la confusion, c’est ce qui s’est passé ici», a déclaré ce dernier depuis la Maison-Blanche plus tôt dans la journée lundi, ajoutant que les personnes «dont la vie est en danger» seront admises aux États-Unis, du moment qu’elles ne représentent pas une menace pour le pays.

Selon le dernier bilan provisoire, l’ouragan Dorian a fait au moins 45 morts aux Bahamas après avoir dévasté le nord de cet archipel des Caraïbes.