Technologie

Le Montréal intelligent de demain

Paiement d'une place de stationnement à l'aide de son téléphone, alertes relatives aux transports en commun... Pas de doute, notre métropole est bel et bien une ville intelligente. Mais à quoi ressemblera le Montréal intelligent de demain?

La ville ne s'en cache pas car Montréal affirme vouloir devenir un chef de file des villes intelligentes. Elle s'est d'ailleurs récemment vu décerner le titre de communauté la plus dynamique en matière de ville intelligente.

Qu'est-ce qui constitue le coeur de la ville intelligente? Les startups. À Montréal, InnoCité rassemble les meilleurs entrepreneurs dans le domaine du développement de projets connectés par le biais d'un écosystème complet de mentors, de partenaires financiers et de donneurs d'ouvrage.

Pour Béatrice Couture, directrice générale d'InnoCité Mtl, la ville intelligente de demain transformera principalement le transport et les déplacements urbains. « D'ici quelques années seulement, la circulation aura beaucoup évolué. Avec les voitures automatiques ainsi que la communication entre les véhicules et les infrastructures urbaines, nous assisterons au développement d'un transport automobile optimisé. »

Outre les transports, Mme Couture prévoit aussi une relation plus souple entre le citoyen et les services municipaux. « Plus personne ne veut se déplacer, on veut pouvoir tout faire en ligne. Qu'il s'agisse de demander un permis, de s'inscrire au cours de natation ou d'obtenir une vignette, il sera bientôt possible d'interagir avec la ville intelligente de façon plus efficace. Tous les renseignements et toutes les données seront accessibles du bout des doigts. »

Le Montréal intelligent de demain transformera également le commerce de détail. « Ce secteur est déjà en pleine mutation avec l'arrivée du commerce en ligne, mais des créateurs s'attaquent directement au commerce local. C'est le cas de la plateforme Potloc qui permet aux futurs commerçants de demander aux citoyens où ils devraient installer leur boutique. »

Des applications avant-gardistes

D'autres applications montréalaises se démarquent déjà et viennent, elles aussi, façonner le Montréal de demain. Il suffit de penser à Key2Access, une solution qui aide les non-voyants à traverser les rues de la ville en utilisant leur téléphone, ou une manette, pour demander un signal sonore. Sans oublier WeDo, une application de style « UBER » qui permet de trouver une personne offrant des services d'entretien, depuis le déneigement jusqu'au lavage des fenêtres.

Montréal s'inspire également des autres grandes villes pour modeler son avenir. À Barcelone, on utilise des senseurs pour ajuster la fréquence des transports en commun en fonction de l'achalandage.Des systèmes de chauffage et de climatisation collectifs utilisant la technologie pour répartir la chaleur de manière efficace ont été mis en place à Copenhague. Et que dire d'Amsterdam, qui dispose d'un réseau électrique intelligent muni de senseurs afin de réduire la durée des pannes, de favoriser le chargement de véhicules électriques et de permettre l'influx d'énergie solaire produite par les résidents?

Mais où vont les données?

Peu importe la forme qu'elle prend, la ville intelligente doit s'appuyer sur une infrastructure des réseaux solides. D'ici 2020, on devrait compter 50 milliards d'appareils connectés, ce qui exercera une pression énorme sur les réseaux de communication. Pour pallier à cela, les entreprises de télécommunications investissent chaque année des milliards de dollars. Pour Bernard Bureau, vice-président de l'ingénierie sans fil chez Telus, les investissements passent notamment par l'évolution des réseaux mobiles qui utilisent aujourd'hui la technologie LTE la plus récente.

Il explique que la LTE évoluée transmet simultanément les données sur plusieurs bandes de spectre, augmentant ainsi la vitesse de transmission. « Par analogie, il faut penser aux réseaux sans fil traditionnels comme à une seule conduite d'eau et à la LTE évoluée comme à un groupe de conduites. Avec cette deuxième option, les gens reçoivent l'eau dont ils ont besoin plus rapidement et si une conduite se bloque, les autres compensent. »

Que nous réserve l'avenir? Bernard Bureau souligne que Telus mène des tests en laboratoire avec la technologie 5G. Celle-ci pourrait permettre des débits de télécommunications jusqu'à 100 fois plus rapides que la technologie 4G, ouvrant ainsi la voie aux villes intelligentes de demain.

Partager

la boite:2320429:box

publicité

la boite:2333426:box
la boite:2320468:box
la boite:2334608:box

publicité

publicité

image title
Fermer