Le porc du Québec se distingue à l'étranger

Un bon repas provoque souvent des souvenirs mémorables. Les Japonais en savent quelque chose, eux qui raffolent du porc du Québec! Et ils ne sont pas les seuls à l'apprécier : les produits du porc d'ici sont exportés dans plus de 80 pays. Rencontre avec Carl Robitaille et Matthieu Levasseur, qui ne ménagent pas les efforts pour développer le marché au pays du Soleil-Levant.

Carl était en stage à l'usine Lucyporc du Groupe Robitaille, une entreprise familiale située à Yamachiche. Matthieu travaillait depuis un moment à l'usine de transformation. Tous deux ont acquis de l'expérience, et les voilà aujourd'hui responsables des ventes internationales de Porc Nagano, qui produit une viande de porc haut de gamme mise au point pour le marché nippon.

« Les Japonais sont excessivement exigeants et ont un goût aiguisé, affirme Carl. Pour eux, un repas équivaut à une expérience qui doit être à tous coups sensationnelle. » Le secret pour plaire aux Japonais? Des méthodes d'élevage et de transformation répondant à des critères précis afin d'assurer une qualité exceptionnelle et constante. Par exemple, des procédures sont mises en place afin de réduire le plus possible le stress de l'animal tout au long de l'élevage et des opérations de transformation.

Cela donne au final une viande savoureuse, très tendre et plus rosée, au persillage abondant, sans oublier des produits exportés à l'état frais dans des conteneurs réfrigérés et des coupes impeccables, selon un cahier des charges particulier. L'entreprise respecte à la lettre les demandes techniques des Japonais, qui visitent à l'occasion l'usine de transformation.

La fierté du savoir-faire

Lors d'un voyage de reconnaissance au Japon, en 2016, Carl et Matthieu ont pu s'imprégner de la culture du pays et de la quête de perfection des habitants. « Les Japonais sont très minutieux », soutient Matthieu. « C'est un honneur de faire affaire avec eux », ajoute Carl. Aussi, quelle ne fut pas leur joie en voyant la plaque d'excellence « porc Nagano » accrochée à l'entrée d'un resto reconnu qui apprête le porc Tonkatsu, recette de prédilection ayant enchanté les deux ambassadeurs. Ils étaient tout aussi heureux de voir une cliente satisfaite s'emparer d'une barquette dans un comptoir rempli de leurs produits à l'épicerie. « On avait la fierté dans le tapis! » lance Carl en riant.

Le porc Nagano a été baptisé ainsi en l'honneur des Jeux olympiques d'hiver de 1998, qui se tenaient dans cette ville lorsque l'entreprise a vu le jour. Au Japon, le produit est commercialisé sous la marque Mugifugi (« montagne d'orge » en japonais).

Le porc, un joyau québécois

« Peu de pays ont réussi à développer avec autant de brio la production et la transformation, remarque David Duval, président des Éleveurs de porcs du Québec. Cent pour cent des produits du porc sont transformés ici. » Il estime d'ailleurs que l'industrie porcine est un joyau du Québec, au même titre que le Cirque du Soleil et Hydro-Québec. « On doit être fier de notre produit, très valorisé à l'étranger. On veut que cette fierté rejaillisse sur les Québécois. » 

Le porc québécois prisé à l'étranger

L'archipel nippon n'est pas le seul pays à reconnaître la qualité exceptionnelle du porc d'ici. La preuve par 5 :

  1. La Chine a récemment mis en place un projet pilote pour importer du porc réfrigéré, qui a une plus grande valeur que le porc congelé.
  2. Les principaux marchés d'exportation sont les États-Unis (38 %, soit 647 M$), le Japon (23 % - 384 M$) et la Chine (17 % - 287 M$).
  3. Environ 70 % de la production des six grands transformateurs québécois est exportée, pour une valeur de 1,68 G$ en 2017 (soit plus que les exportations d'électricité d'Hydro-Québec).
  4. Le porc est le produit bioalimentaire le plus exporté du Québec : il représente près d'un cinquième de l'ensemble des exportations agroalimentaires.
  5. La consommation du porc du Québec est en hausse ici et ailleurs (à l'échelle mondiale, on prévoit une augmentation de 19 % au cours des 10 prochaines années).

Apprenez-en davantage sur les Éleveurs de porcs du Québec

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:2320429:box
la boite:2333426:box
la boite:2320468:box
la boite:2334608:box
image title
Fermer