Rouler électrique : cinq avantages financiers

Le virage électrique est bien amorcé dans le secteur de l'automobile. Depuis plusieurs années, les grands constructeurs investissent dans la production de véhicules électriques.Au Québec, où le déploiement de bornes de recharge publiques est en plein essor, de nombreux concessionnaires offrent aujourd'hui des modèles à un prix de plus en plus concurrentiel. Choisir un véhicule électrique, c'est profiter de cinq avantages côté portefeuille.

Une assurance auto moins coûteuse

Un nombre grandissant d'assureurs récompensent l'effort des conductrices et conducteurs qui choisissent de rouler à bord d'un véhicule électrique en leur offrant jusqu'à 20 % de remise sur une assurance automobile. Cette tarification préférentielle se veut un moyen simple et positif de remercier les automobilistes qui ont à coeur le bien-être de la population et de la planète.

Une subvention du gouvernement

Le gouvernement du Québec a mis sur pied le programme Rouler électrique, qui offre aux particuliers une subvention à l'achat ou à la location d'un véhicule électrique ainsi qu'à l'acquisition d'une borne de recharge résidentielle. Ces incitatifs peuvent atteindre 8 000 $ pour l'achat d'un véhicule et 600 $ pour celui d'une borne.

L'électricité est moins chère que l'essence

Lorsque vient le temps de faire le plein, un véhicule électrique peut coûter jusqu'à cinq fois moins cher qu'un modèle à essence. L'aller-retour Montréal-Québec, par exemple, représente une dépense d'à peine 15 $ en électricité. Dans le cas de quelqu'un qui roule 20 000 km par année, faire le « plein d'énergie » revient à environ 400 $ en électricité pour la même période, contre 1 500 $ (voire 2 000 $) en essence.  

Moins d'entretien

Un véhicule électrique requiert beaucoup moins d'entretien que celui qui fonctionne à l'essence. Nul besoin de changer l'huile ou les bougies d'allumage, entre autres, puisqu'on n'en trouve pas dans un moteur électrique ! On peut aussi dire adieu aux problèmes de transmission et de tuyau d'échappement, étant donné qu'il n'y a ni l'un ni l'autre dans ce genre d'automobile. Enfin, la batterie - un élément important du véhicule électrique - n'exige aucun entretien, en plus d'être garantie huit ans par les constructeurs automobiles. 

Un accès routier privilégié

Rouler électrique permet d'obtenir un accès gratuit à certaines routes à péage (pensons aux autoroutes 25 et 30), à des traversiers et à des stationnements situés dans certaines villes. De plus, les véhicules électriques dotés de la plaque d'immatriculation verte peuvent circuler dans la voie réservée au covoiturage de certains tronçons routiers de la province, dont l'autoroute Robert-Bourassa (740) à Québec ou l'autoroute des Laurentides (15), direction nord, à Montréal et à Laval.

Pour en savoir plus sur les véhicules électriques

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:2320429:box
la boite:2333426:box
la boite:2320468:box
la boite:2334608:box
image title
Fermer