Finance

Pleins feux sur les fonds négociés en bourse

Les coûts des placements sont sur le devant de la scène comme jamais auparavant

Michael Cooke, vice-président principal et responsable des fonds négociés... - image 1.0

Agrandir

Michael Cooke, vice-président principal et responsable des fonds négociés en bourse

Les investisseurs de tout ordre sont confrontés à la complexité grandissante des marchés, à des coûts de transactions qui augmentent, à des taux d'intérêt instables et à un contexte réglementaire en constante évolution. Même les investisseurs institutionnels doivent affronter ces réalités. Les fonds négociés en bourse (FNB) sont de plus en plus attrayants, puisqu'ils proposent des solutions abordables qui permettent de constituer des portefeuilles à long terme diversifiés.

Offrir aux investisseurs un accès à une gestion des placements de premier ordre au moyen de différents véhicules, comme les FNB, fait partie intégrante de la vision qu'a Placement Mackenzie du succès financier. En avril 2016, la société a lancé sa première gamme de FNB à revenu fixe, qui a reçu un accueil favorable. La gestion active joue un rôle important dans les placements à revenu fixe.

« Je pense que nous avons chez Mackenzie une des meilleures équipes de gestion des placements à revenu fixe. De plus, la progression de la demande de FNB à revenu fixe gérés activement a indiqué un vide qui doit être comblé. C'est précisément là que nous nous situons », a expliqué Michael Cooke, vice-président principal et responsable des fonds négociés en bourse.

La tendance du marché canadien des FNB va en ce sens et affiche un taux de croissance vigoureux. De plus en plus d'investisseurs à la recherche de stratégies à valeur ajoutée souhaitent avoir accès à des FNB, ainsi qu'à des véhicules de placement plus traditionnels.

Les FNB s'adressent aux investisseurs de tout niveau et à tous ceux qui aspirent à de bons rendements tout en maintenant les coûts les plus bas possible; après tout, n'est-ce pas ce que veut tout investisseur? Les FNB conviennent à une variété de fonctions, car ils permettent d'offrir une gestion active à valeur ajoutée, à la fois très rentable et polyvalente en ce qui a trait à l'utilisation des produits.

Un nombre croissant d'investisseurs sont intéressés par ces produits innovateurs : ils peuvent acheter et vendre un FNB pendant un jour de bourse sur le marché et disposent d'une certaine latitude en ce qui concerne le prix de la transaction.

Les titres à revenu fixe, devenus essentiels à la plupart des portefeuilles de clients, permettent de combiner les avantages de la gestion active à ceux de la structure d'un FNB, ce qui est très utile pour constituer un portefeuille efficace à long terme.

Du côté des actions, Mackenzie propose une série de FNB à stratégie bêta, offrant ainsi aux investisseurs le portefeuille le plus diversifié.

Les FNB amènent la diversification à un autre niveau, qui va au-delà du nombre d'actions détenues dans un portefeuille ou de sa répartition géographique, deux facteurs habituellement associés à la diversification. Les FNB Diversification maximale Mackenzie se concentrent davantage sur les facteurs qui alimentent le rendement des actions et le risque.

TOBAM, un des partenaires de Mackenzie, a sa propre méthodologie de placement brevetée. Cette stratégie est conçue de manière à protéger le portefeuille des distorsions structurelles et des risques non gérés qu'on retrouve souvent dans les indices pondérés en fonction de la capitalisation (les indices boursiers tels que le TSX ou le S&P500). Les investisseurs et les conseillers cherchent à être rétribués en fonction du niveau de risque qu'ils ont pris. Les actions sont plus risquées que les obligations et les investisseurs veulent être payés en conséquence.

L'approche de TOBAM vise à maximiser les probabilités que les investisseurs soient récompensés pour les risques qu'ils prennent. La méthodologie offre une meilleure répartition des distributions et une meilleure représentation des facteurs de risques qui alimentent les rendements. Mackenzie propose la méthodologie primée de TOBAM dans ses FINB Diversification maximale et a lancé il y a peu une version qui vise les marchés émergents pour que les conseillers et les investisseurs aient plus facilement accès à ces régions.

Beaucoup pensent que les FNB sont souvent liés aux indices traditionnels et que la majorité des actifs font partie de ces FNB qui reposent sur les indices traditionnels. Pourtant, rien dans la structure des FNB ne les limite à ces indices. Maintenant que plus de stratégies actives et plus de stratégies bêta sont offertes, les investisseurs ayant recours aux FNB sont de plus en plus variés. Parmi ces investisseurs, on retrouve les plus grands fonds de placement au monde, des banques centrales, des conseillers en placement et des particuliers.

« Les conseillers et les investisseurs constatent de plus en plus que la combinaison des stratégies actives et des stratégies passives permet de constituer de meilleurs portefeuilles », mentionne M. Cooke.

Les placements dans les Fonds négociés en bourse (FNB) peuvent donner lieu à des commissions, des frais de gestion, des frais de courtage et d'autres frais. Veuillez lire le prospectus avant d'investir. Les FNB ne sont pas garantis, leur valeur varie fréquemment, et leur rendement antérieur peut ne pas se reproduire.

Maximum Diversification® (Ratio) et « Anti-Benchmark Strategy » sont des brevets déposés aux États-Unis, en Australie et au Japon.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:2320429:box

publicité

la boite:2333426:box
la boite:2320468:box
la boite:2334608:box

publicité

publicité

image title
Fermer