L'équilibre de vie selon Marianne St-Gelais

Elle patine à la vitesse de l'éclair, inspire les jeunes et carbure aux défis; Marianne St-Gelais est sans doute l'un des plus grands modèles sportifs du Québec. Alors qu'elle se prépare pour la plus grande compétition de sa vie, Marianne a accepté de nous parler d'alimentation et d'équilibre de vie. Entrevue avec une athlète aussi douée que sympathique.

L'importance de l'alimentation

Q : Selon vous, l'alimentation a-t-elle un rôle important à jouer chez les athlètes?

R : L'alimentation a un lien direct avec mes performances, c'est sûr et certain; c'est mon carburant, ce qui me donne de l'énergie. Si je mange moins bien, je suis plus fatiguée, moins motivée. Ça se voit tout de suite sur la glace. 

Régime alimentaire 

Q : Suivez-vous un régime alimentaire particulier?

R : J'ai un plan alimentaire que je respecte à l'année, que ce soit avant, pendant ou après une compétition. Comme athlète, je dois contrôler ma masse musculaire maigre pour favoriser de bonnes performances, alors mes repas sont riches en protéines et faibles en glucides. J'évite les féculents, mais je me permets un ou deux verres de vin la fin de semaine.

Au menu 

Q : À quoi peut ressembler votre menu de la journée?

R : Le matin, je dois manger avant mon entraînement de 8 h 30, mais je n'ai pas très faim. C'est drôle parce qu'il y a un an, j'ai fait le Défi Activia, et j'ai conservé l'habitude depuis. Au déjeuner, je mange donc un yogourt avec des petits fruits. Le midi et le soir, c'est un repas avec une protéine et une bonne portion de légumes.

Bonnes habitudes

Q : Marianne, vous qui patinez vite, avez-vous tendance à manger vite?

R : Ma soeur, qui est nutritionniste, blague souvent à ce sujet! Elle m'encourage à manger moins vite et à bien mastiquer les aliments. Et comme je suis très gourmande, ça m'aide de manger lentement, parce que ça me donne l'impression de manger plus longtemps. Disons qu'en collation, je préfère manger un bol de fruits plutôt qu'une petite poignée de noix qui se finit rapidement. 

Marianne évite 

Q : Avez-vous retiré des aliments de votre menu?

R : Je me tiens loin des aliments transformés, comme la pizza du commerce. Je n'en mange pratiquement jamais. La sauce et la pâte sont trop difficiles à digérer pour moi. Par contre, si j'ai un party, je ne m'empêcherai pas d'en prendre une pointe. Quand je veux de la pizza, je la fais maison sur du pain pita avec la sauce tomate de ma mère. 

Marianne adore

Q : Avez-vous un péché mignon?

R : Je suis une vraie « bibitte à sucre » et je suis très gourmande! J'aime tout ce qui est sucré, comme la crème glacée, les tartes et les biscuits. Mais je suis assez disciplinée. J'essaie d'en prendre seulement à l'occasion, alors quand j'ai une rage de sucre, je me prépare un smoothie rempli de protéines. Ça fonctionne!

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • La santé digestive en 3 étapes

    Alimentation

    La santé digestive en 3 étapes

    Quand le système digestif fonctionne bien, les nutriments des aliments ingérés sont assimilés et nourrissent les cellules. À l'inverse, une mauvaise... »

  • Probiotiques : testez vos connaissances

    Alimentation

    Probiotiques : testez vos connaissances

    Les bienfaits des probiotiques sont de plus en plus connus des chercheurs. Combinés à une alimentation équilibrée et à un mode de vie sain, ils... »

la boite:2320429:box
la boite:2333426:box
la boite:2320468:box
la boite:2334608:box
image title
Fermer