• Accueil > 
  • XTRA > 
  • Entreprises 
  • > Enquête : Les plus grands défis auxquels les PME font face et comment une entrepreneure canadienne... 

Indeed

Enquête : Les plus grands défis auxquels les PME font face et comment une entrepreneure canadienne les surmonte

Représentant 98 % des entreprises au Canada et embauchant 70 % de la main-d'oeuvre au privé, les petites entreprises sont une force motrice de l'économie canadienne. Malgré leur importance sur le marché, les petites entreprises font face à des défis uniques, notamment pour attirer des employés avec les compétences nécessaires pour faire croître leur entreprise.

Les petites entreprises doivent surmonter des obstacles particuliers en matière de recrutement. Indeed s'est récemment associé à Andréanne Marquis, propriétaire et présidente de Womance, pour obtenir une perspective unique sur la façon d'embaucher les meilleurs talents au sein des petites entreprises. Selon Andréanne, « l'un des plus grands défis auxquels je dois faire face est de trouver les bonnes personnes. Je suis non seulement propriétaire d'une petite entreprise, ce qui signifie que je m'occupe des activités au quotidien, mais je suis également gestionnaire d'embauche. Au début, je ne connaissais rien aux ressources humaines ou aux meilleures pratiques d'embauche, alors j'avais besoin d'apprendre comment trouver des candidats qualifiés, sans avoir une personne dédiée à l'interne. »

Lorsqu'il est question d'embauche, les PME sont en concurrence avec les grandes entreprises qui ont plus de moyens et qui sont plus susceptibles d'offrir des salaires plus élevés et de bénéficier d'une forte image de marque d'employeur. Dans un climat où le marché du travail favorise les chercheurs d'emploi, les bons candidats ont accès à énormément d'options sur le plan professionnel. Pour attirer la crème de la main-d'oeuvre, les petites et moyennes entreprises doivent faire preuve de créativité pour se démarquer.

Donc, quels sont les plus grands défis que doivent surmonter les petites entreprises au Canada? Pour une deuxième année consécutive, Indeed a mené une enquête auprès de 1 000 petites entreprises au Canada afin de cerner certains des plus grands obstacles posés aux recruteurs. Voici les résultats :

60 % des propriétaires de petites entreprises estiment qu'il est difficile de trouver l'employé idéal

Même si 34 % des petites entreprises pensent embaucher de nouveaux employés au cours de la prochaine année, 61 % ne prévoient pas d'expansion. Celles qui prévoient embaucher de nouveaux employés anticipent des défis. En effet, 60 % affirment qu'embaucher la perle rare est loin d'être facile (hausse de 4 % depuis notre sondage de l'an dernier).

Bien qu'elles aient désormais plus d'outils que jamais à leur disposition, les petites entreprises éprouvent encore des difficultés à dénicher la main-d'oeuvre qui leur convient. En fait, 40 % des répondants déclarent qu'il est aussi difficile d'embaucher maintenant qu'il y a cinq ans, alors que 29 % affirment que c'est encore plus difficile aujourd'hui.

Qu'est-ce qui leur semble le plus difficile dans le cadre du processus d'embauche? 57 % des répondants affirment que leur plus grand défi est de trouver des personnes ayant les compétences requises. Or, trouver des employés compétents est une chose, mais avoir un bon taux de rétention en est une autre : 30 % des petites entreprises affirment que l'aspect le plus difficile du processus d'embauche est la rétention d'employés.

Les candidats possédant un savoir-être professionnel sont difficiles à trouver. 62 % des répondants pensent qu'il n'est pas facile de trouver des candidats dotés de l'esprit critique nécessaire pour leur petite entreprise. De plus, 61 % des personnes interrogées pensent qu'il est difficile de trouver des employés ayant des compétences en leadership, alors que 59 % estiment que les compétences en résolution de problèmes sont rares. « Pour moi, ce que je recherche principalement chez les candidats, c'est la passion et la motivation. En tant qu'entrepreneure, j'ai besoin de gens qui sont prêts à faire tout ce qu'il faut pour aider l'entreprise à réussir. L'équipe doit être prête à porter plusieurs chapeaux et à acquérir de nouvelles compétences dans l'entreprise, même si cela ne fait pas partie de leur champ d'activité traditionnel », explique Andréanne.

Les petites entreprises pensent que les plus grandes entreprises ont l'avantage en ce qui concerne le recrutement de nouveaux talents

Dans le contexte actuel de faible taux d'emploi, petites et grandes entreprises peinent à attirer des candidats. Cependant, comme l'indique une récente publication* de Brendon Bernard, économiste chez Indeed, plus l'entreprise est petite, plus elle éprouve de la difficulté à recruter des candidats.

Les propriétaires de petites entreprises croient que les grandes entreprises sont plus attrayantes pour les demandeurs d'emploi, surtout pour ceux qui possèdent des compétences hautement spécialisées. Seulement 15 % des répondants pensent que les petites entreprises sont plus attrayantes pour les professionnels de la technologie. De plus, ce ne sont que 11 % des répondants qui disent que les professionnels des RH sont davantage attirés par les petites entreprises, et seulement 17 % croient que les professionnels du marketing sont attirés par les petites entreprises.

Malgré la concurrence féroce pour ce qui est des talents, les petites entreprises ne baissent pas les bras ; elles offrent des avantages améliorés afin d'attirer et de fidéliser plus de travailleurs. L'avantage le plus intéressant est sans doute la flexibilité. 54 % des propriétaires de petites entreprises l'offrent afin de gagner des points face à la concurrence. Il s'agit d'une approche stratégique puisque, selon une autre étude, 40 % des chercheurs d'emploi ont affirmé que l'horaire flexible est le facteur le plus attrayant lorsqu'ils pèsent le pour et le contre d'un nouvel emploi**.

« Il est très important pour moi d'offrir cette flexibilité à l'équipe. Cela leur donne plus d'autonomie et leur permet aussi d'établir une bonne relation de confiance », dit Andréanne Marquis.

La flexibilité est suivie d'une rémunération plus élevée (33 %), de la possibilité de travailler à distance (20 %), des prestations-maladie et congés parentaux (19 %) et des possibilités d'avancement (17 %).

Bien que les grandes entreprises puissent avoir l'avantage à certains égards, n'oubliez pas que les petites entreprises présentent beaucoup d'avantages aussi. En effet, certains éléments sont propres aux petites entreprises : souvent, les employés peuvent réellement changer les choses au sein de l'entreprise, ou encore porter plusieurs chapeaux afin d'élargir leurs champs de compétence. De plus, les PME peuvent aussi offrir des avantages hors du commun, comme la possibilité d'amener son chien au travail, par exemple.

59 % des propriétaires de petites entreprises déclarent trouver de nouveaux employés grâce au bouche-à-oreille

Les recommandations personnelles sont utiles lors de la recherche de nouvelles recrues, et les petites entreprises utilisent cette méthode abondamment, surtout pour éviter un processus de sélection épuisant. Elles y font appel à un tel point que 59 % des répondants déclarent trouver de nouveaux employés grâce au bouche-à-oreille et aux recommandations personnelles. Seulement 37 % affirment qu'ils publient une annonce sur un site de recherche d'emploi en ligne, et 32 % disent qu'ils affichent une annonce sur les réseaux sociaux.

Le problème de cette méthode est que vous pourriez limiter votre bassin de candidats. Au lieu de cela, les petites entreprises devraient concentrer leurs efforts sur la promotion de leurs postes à combler là où la majorité des gens les recherchent : sur les sites d'offres d'emploi. Bien que les méthodes d'embauche traditionnelles soient un excellent moyen d'ajouter aux efforts de recrutement, les petites entreprises ne devraient pas se fier uniquement à ces techniques. Il est également important que les offres d'emploi soient accessibles sur cellulaire. Au Canada, 60 % des recherches d'emploi ont lieu sur des téléphones intelligents. De plus, les employeurs qui acceptent les candidatures par mobile attirent quatre fois plus de candidats***.

L'embauche cause souvent des maux de tête aux petites entreprises, mais il vaut la peine d'endurer les difficultés de croissance pour mener votre entreprise vers de nouveaux sommets. Il existe également des moyens de relever ces défis de front. Andréanne Marquis offre des conseils pour embaucher - et retenir - des talents pour votre petite entreprise, malgré la forte concurrence.

Offrir la flexibilité comme un avantage : La flexibilité est la clé pour Womance. Les employés ont la possibilité de décider de leur horaire en fonction de leurs besoins et de leur charge de travail. Nous embauchons tous les employés, à l'exception du service à la clientèle, à temps partiel. Cela nous permet de jouer facilement avec les horaires et de garder l'équipe motivée, car les employés peuvent travailler sur divers projets et élargir leur expérience. La souplesse est un grand avantage que je souligne dès le début du processus d'embauche. Cette méthode a d'ailleurs fait ses preuves pour aider Womance à attirer et à conserver ses employés.

Bâtir un milieu de travail collaboratif : L'inclusion est très importante pour nous, car elle aide à établir un sentiment d'appartenance à Womance. Je demande toujours l'avis de l'équipe sur les différentes tendances et les nouveaux achats que nous voulons faire. J'inclus les employés dans nos décisions d'affaires parce que l'équipe connait bien nos consommateurs. Donner aux employés l'occasion de partager leurs opinions et aider à façonner l'entreprise leur donne un véritable sens de l'objectif, ce qui ultimement contribue à rehausser le moral et la rétention. Comme nous aimons le dire : Nous travaillons avec elles, pour elles et pour Womance.

Pratiquer une communication ouverte et établir un rapport la confiance : La confiance et la communication sont essentielles au succès d'une entreprise. Comme la majorité de l'équipe a entre 18 et 25 ans, il est très important pour moi de les laisser prendre l'initiative, acquérir de l'expérience et développer leur expertise. Nous devons tous nous sentir accomplis, que nous soyons propriétaires d'entreprise, comptables, coiffeurs ou préposés aux commandes.

Chaque personne joue un rôle critique dans l'entreprise et aucun emploi n'est trop petit - ce qui est vrai pour de nombreuses entreprises. Chez Womance, même si les employés passent la majorité du temps à faire des colis, cela reste l'une des fonctions les plus importantes. Je le dis à mes nouveaux employés (et je le répète chaque semaine par la suite) : « Vous avez dans vos mains la partie la plus importante de cette entreprise. Travaillez en conséquence. » De plus, nous leur parlons de tous les bons commentaires que nous recevons et de ceux qui sont moins bons aussi. Nous partageons cela avec eux pour qu'ils se sentent importants, parce qu'ils le sont. Et quel employé ne veut pas se sentir important ?

Pour profiter d'une offre d'Indeed exclusive pour les PME (jusqu'au 31 déc. 2019), visitez cette page.

Méthodologie :

L'enquête a été menée par Censuswide pour le compte d'Indeed auprès de 1 000 répondants sélectionnés au hasard qui sont propriétaires de petites entreprises au Canada, entre le 13 mai 2019 et le 24 mai 2019. La marge d'erreur est de +/- 3,1 %, 19 fois sur 20.

* Article en anglais

** Données CA Decipher et FocusVision au nom d'Indeed (2018), Canada

*** Données d'Indeed

Partager

La liste:-1:liste; la boite:2320429:box; tpl:html.tpl:file
La liste:-1:liste; la boite:2333426:box; tpl:html.tpl:file
La liste:-1:liste; la boite:2320468:box; tpl:html.tpl:file
La liste:-1:liste; la boite:2334608:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer