Elle a beau être jeune, l'histoire du Québec est riche et intéressante. Il y a bien sûr l'histoire avec un grand «H», mais il y a l'autre histoire, celle des petites gens et de leur quotidien. Par des objets, des décors, la présence de guides costumés ou des mises en scène, plusieurs lieux rappellent comment vivaient les habitants à différentes époques. Voici 10 endroits où découvrir l'histoire populaire du Québec.

Publié le 15 mai 2010
Martine Bouliane, collaboration spéciale LA PRESSE

1 Musée québécois d'archéologie

Montérégie

L'histoire de la Pointe-du-Buisson, dans le sud-ouest de la Montérégie, remonte à la préhistoire du Québec. Il y a 5000 ans, pour éviter les rapides aux confluents du fleuve et de la rivière des Outaouais, les autochtones y faisaient du portage. Ils y pêchaient et installaient des campements. Ce sont les objets qu'ils ont laissé sur place, trouvés lors de fouilles auxquelles a participé le public, qui composent la nouvelle exposition permanente.

www.pointedubuisson.com

Musée québécois d'archéologie

2 Maison Saint-Gabriel

Montréal


Autrefois, la Maison Saint-Gabriel était située sur la ferme des soeurs de la congrégation Notre-Dame, sous l'égide de Marguerite Bourgeoys. Les religieuses y cultivaient les légumes et céréales pour pourvoir à leurs besoins. Le jardin de la Métairie rappelle d'ailleurs ce qu'on y faisait pousser à l'époque. Les «filles du Roy» habitaient la Maison, devenue il y a longtemps musée, jusqu'à ce qu'elles épousent leur promis. Tout l'été, les lieux s'animent les dimanches après-midi avec des musiciens, des artisans et des conteurs.

www.maisonsaint-gabriel.qc.ca

3 Île des Moulins

Lanaudière


Lieu de traite de la fourrure, on a aussi construit des moulins à farine, à scie et à carder la laine dans cette île. Une exposition, ouverte au public à partir du mois de juin, raconte l'histoire de l'endroit. Des guides costumés racontent la vie à l'époque seigneuriale, sur le site historique même et dans les rues avoisinantes du Vieux-Terrebonne. Une foule d'activités, pas nécessairement à saveur historique, animent le site toute l'année.

www.ile-des-moulins.qc.ca

Maison Saint-Gabriel

4 Forges du Saint-Maurice

Mauricie


Berceau industriel du pays, on a extrait et transformé ici le minerai de fer dès le XVIIIe siècle. Un village s'est par la suite créé autour des Forges. Il est intéressant de voir les techniques à la fois ingénieuses et rudimentaires utilisées à l'époque. Les dimanches de juillet et d'août, on découvre la vie quotidienne en Nouvelle-France en compagnie d'artisans. À voir aussi : la fontaine du Diable, une flamme qui brûle mystérieusement près de la rivière Saint-Maurice.

www.pc.gc.ca/forges

Forges du Saint-Maurice

5 Seigneurie des Aulnaies

Chaudière-Appalaches


Situé à Saint-Roch-des-Aulnaies, ce centre d'interprétation permet de découvrir à la fois le régime seigneurial et le fonctionnement d'un moulin à farine. Des meuniers sont à l'oeuvre devant les visiteurs, qui peuvent aussi voir l'impressionnante roue à godets tourner grâce à l'eau. Une exposition porte sur le régime seigneurial, qui a prévalu jusqu'en 1854. Des guides costumés font visiter le manoir, toujours décoré richement. Dans le restaurant, on peut manger des produits faits à base de la farine moulue ici.

www.laseigneuriedesaulnaies.qc.ca

6 Place Royale

Québec


Ce lieu important de la Nouvelle-France a fait l'objet d'une soucieuse restauration. On a donc l'impression de faire un retour dans le passé en foulant cette place connue comme celle du Marché à l'époque. Le Centre d'interprétation de Place-Royale aborde dans ses expositions les questions du commerce et des différences entre les cultures autochtone, française et anglaise qui se sont côtoyées dans la région. Dans l'espace découverte, les familles se déguisent et jouent dans le décor d'une maison du XIXe siècle.

www.mcq.org

7 Grosse-Île

Chaudière-Appalaches


Avant d'accoster à Québec, les immigrants européens, principalement au XIXe siècle, devaient s'arrêter dans cette belle île, alors une station de quarantaine. Pour plusieurs, le sol de Grosse-Île aura été le seul qu'ils auront foulé en Amérique. Près de 5000 immigrants sont morts ici, dont plusieurs du typhus. Un monument est dédié aux immigrants irlandais, particulièrement nombreux à y avoir perdu la vie. Des personnages costumés font vivre aux visiteurs le processus d'inspection par lequel passaient les immigrants à leur arrivée.

www.pc.gc.ca/grosseile

8 Chemin des Cantons

Cantons-de-l'Est 


Ici, les cantons ont remplacé les seigneuries. Et la colonisation par des loyalistes a permis l'essor d'une architecture distincte. Le chemin des Cantons s'échelonne sur plus de 400 km. Impossible de tout faire en une journée, surtout pour apprécier les attraits et les beaux villages croisés en cours de route. Pour se diriger et en apprendre plus, on peut opter pour le guide de voyage ou encore se faire raconter l'histoire du coin avec un coffret de disques compacts.

www.chemindescantons.qc.ca

9 Village québécois d'antan

Centre-du-Québec


Ce sont de réelles maisons qui ont été transportées dans ce lieu en bordure de la rivière Saint-François afin de recréer un village du début des XIXe et XXe siècles. Parmi les 70 bâtiments, on trouve les incontournables église, ferme et magasin général. Dans les maisons, des artisans montrent les savoir-faire d'autrefois, telles la confection de chandelles et la création de courtepointes. L'animation se poursuit à l'extérieur, puisqu'une centaine de personnages peuplent le village, dès le début du mois de juin.

www.villagequebecois.com

Seigneurie des Aulnaies

10 Musée canadien des civilisations

Outaouais


Ce musée présente une exposition permanente qui fait traverser le temps et les provinces d'est en ouest. Après la colonisation de Terre-Neuve par les Vikings au IXe siècle, on marche notamment dans la reconstitution d'une ville de la Nouvelle-France et d'un village des Prairies. L'exposition se termine aujourd'hui, à l'aéroport de Vancouver. Une seconde exposition, temporaire, porte sur la traite des fourrures, commerce fort lucratif. Elle raconte la vie incroyable des voyageurs, qui sillonnaient les contrées sauvages pour rapporter dans les villes des peaux de castor.

www.civilization.ca

Musée canadien des civilisations