Si on connaît bien les parcs nationaux du Québec et du Canada, nombre de parcs municipaux et régionaux valent eux aussi le détour. Certains sont idéaux pour les longues randonnées dans de beaux paysages naturels. D'autres proposent une variété d'activités intéressantes pour les familles, du camping rustique ou des nuitées en refuge. En voici 10 à découvrir, dans différentes régions du Québec.

Publié le 5 sept. 2010
Martine Bouliane, collaboration spéciale LA PRESSE

1. Récré-O-parc

Montérégie

De Montréal, on peut se rendre au Récré-O-Parc, à Sainte-Catherine, à vélo: le parc se trouve à l'extrémité de la piste de la Voie maritime du Saint-Laurent. La piste cyclable des Berges passe tout près. On y trouve une plage, mais c'est sa proximité au fleuve qui fait la valeur du site. Le sentier asphalté de 7 km borde le cours d'eau sur une bonne partie du trajet et offre un panorama saisissant sur les tumultueux rapides de Lachine. Il s'agit aussi d'un lieu intéressant pour l'ornithologie.

www.recreoparc.org

2. Parc de la rivière des Mille-Îles

Laval

En partie refuge faunique, ce parc de Laval protège et fait connaître des îles de la rivière des Mille-Îles. On peut y pratiquer différentes activités nautiques, du kayak de mer au pédalo, en passant par la pêche, le tout clés en main. Un circuit autoguidé permet de contourner certaines îles et d'accoster à d'autres où se trouvent des sentiers.

www.parc-mille-iles.qc.ca

Photo fournie par le Récré-O-Parc

3. Centre de la nature du mont Saint-Hilaire

Montérégie

Territoire faisant partie d'une réserve de la biosphère de l'UNESCO, le Centre de la nature du mont Saint-Hilaire propose des randonnées à la fois intéressantes et accessibles. Le sentier qui mène au sommet du Pain-de-sucre mérite à lui seul le détour. De là, on peut observer des rapaces en plein vol et voir les champs qui s'étendent dans la vallée tout en bas. D'autres sentiers, tels le Dieppe et le Rocky, proposent de plus longues randonnées. On comprend facilement pourquoi il est si fréquenté, particulièrement les week-ends d'automne.

www.centrenature.qc.ca

4. Parc d'environnement naturel de Sutton

Cantons-de-l'Est

À un jet de pierre de la station de ski, ce parc du massif des monts Sutton propose une cinquantaine de kilomètres de sentiers. En choisissant la populaire randonnée qui mène au Round Top, on a droit à une très belle vue sur les montagnes du Vermont au loin. Jusqu'à la mi-octobre, un samedi sur deux, il est possible de jumeler yoga et marche en forêt dans ce décor enchanteur.

www.parcsutton.com

Photo fournie par le centre de la nature du Mont- Saint-Hilaire

5. Parc régional du Massif du Sud

Chaudière-Appalaches

Ce parc de la région de Bellechasse possède plus de 100 km de sentiers destinés à la randonnée pédestre, dont une partie est accessible aux vélos. Les beaux panoramas font tantôt voir le fleuve et l'île d'Orléans, tantôt les Appalaches américaines. Un service de transport de bagages permet de faire de longues randonnées sans s'encombrer. Différents ateliers et activités d'interprétation sont offerts sur réservation. Pour marcher moins mais quand même apprécier la vue, on se rend en voiture au belvédère du col de la vallée du Milieu.

www.massifdusud.com





6. Parc régional éducatif bois de Belle-Rivière

Laurentides

Dans le bois de ce parc de Mirabel se trouvent une dizaine de kilomètres de marche pour les promeneurs. Parce qu'il est axé sur l'éducation, on y trouve un sentier et un étang qui permettent notamment aux plus jeunes de découvrir sa faune et sa flore. Les journées chaudes, on peut profiter de l'eau à la plage. Il est aussi possible de pêcher, faire de l'équitation et un rallye GPS. Tout pensé pour les familles, quoi.

www.boisdebelleriviere.com



Photo fournie par tourisme Chaudière-Appalaches

Randonnée pédestre dans le parc régional du Massif du Sud.

7. Parc régional des Chutes-à-Bull

Lanaudière

La région de Lanaudière compte six parcs régionaux fort intéressants, dont celui des Chutes-à-Bull. Situé près de Saint-Côme, on y trouve environ 10 km de sentiers, dont la plupart suivent la rivière Boule. Quelques panneaux explicatifs rappellent qu'on y faisait la drave. Le clou, c'est la chute haute de 18 m, qui fait de petites cascades avant le grand saut. Un belvédère, près des refuges, offre une belle vue sur la vallée avec les montagnes en arrière-plan.

www.matawinie.org

8. Parc des chutes Coulonge

Outaouais

À l'instar de plusieurs endroits le long de la rivière des Outaouais, qui le traverse, ce parc n'a pas échappé à la drave. Différents objets rappellent cette époque sur les lieux. Un court sentier mène au belvédère qui permet de voir les puissantes chutes et même de traverser un pont au-dessus d'elles. On trouve aussi des parcours d'hébertisme aérien, pour petits et grands, ainsi qu'un parcours ferré qui permet de marcher et grimper le long des parois du canyon, la rivière à ses pieds.

www.chutescoulonge.qc.ca

9. Parc récréotouristique de la montagne du Diable

Laurentides

Ce vaste parc des Hautes-Laurentides compte quelque 80 km de sentiers de randonnée pédestre. Surnommé la montagne du Diable, le mont Sir-Wilfrid possède quatre sommets aux noms évocateurs tels Belzébuth, Garde-Feu et Paroi de l'aube, qui atteignent tous plus de 700 m d'altitude. On y trouve notamment le réservoir Baskatong, aux plages sablonneuses, ainsi que le lac et la chute Windigo.

www.montagnedudiable.com

10. Parc du mont Arthabaska

Centre-du-Québec

Le belvédère du mont Arthabaska, qui domine la région de Victoriaville, compte environ 10 km de sentiers pour la randonnée pédestre et tout autant pour le vélo de montagne. Au sommet, on peut prendre une bouchée dans la «maison recyclée» construite par les Artisans du rebut global. On peut s'y initier au «disc golf» - qui se joue comme le golf, mais avec un frisbee - ou à l'escalade, sur un rocher d'environ 2 m de haut.

www.montarthabaska.com

Photo fournie par Tourisme Lanaudière