Le Bas-Saint-Laurent débute à La Pocatière, dans cette belle région agricole du Kamouraska qui signifie «là où il y a des joncs au bord de l'eau» en langue amérindienne. Dès l'arrivée, on sait qu'on est dans un pays de vélo. Une piste cyclable en poussière de roche longe l'autoroute 20 d'un côté et le Saint-Laurent de l'autre, pour filer sur une quinzaine de kilomètres de Saint-Roch-des-Aulnaies jusqu'à Rivière-Ouelle. Elle s'étire ensuite vers l'est sur la même distance, empruntant le chemin de la Petite Anse, puis la route de la Grève, qui conduit à Saint-Denis. Les amoureux de panoramas maritimes pourront ensuite rouler sur l'accotement pavé de la route 132, complété pour le moment jusqu'à Saint-André. Mais se contenter de suivre le fleuve serait se priver des points de vue époustouflants de l'arrière-pays de Saint-Pascal, Saint-Germain ou Saint-Alexandre. De nombreux parcours en boucles relativement plats permettent de sillonner de ravissants paysages agricoles, bien décrits sur la carte vélo du Kamouraska.

Anne Desjardins LE SOLEIL

Mémorables pique-niques

Pédaler dans cette région, que ses habitants ont surnommée «le doux pays», est une activité d'autant plus agréable que l'on trouve au village de Kamouraska tout ce qu'il faut pour se concocter des pique-niques gourmets.

Votre quête débutera à la boulangerie Niemand, au 82, rue Morel, en face de l'église. Véritable icône de la région, on y cuit des pains au levain sur la sole dans la tradition allemande et de délicieuses viennoiseries. Tout à côté, la charmante épicerie Les huiles du Berceau est tenue par la fille de la boulangère. Elle propose les charcuteries biologiques de Grelots, Bâtons & Cie (Fou du cochon), de bons vinaigres, des huiles de première pression, des petits pots et des plats préparés.

Au 98 de la rue Morel, Le Magasin général permet aussi de s'approvisionner en produits gourmands. À la poissonnerie Lauzier, ces spécialités de la région que sont l'anguille, l'esturgeon noir, les bourgots, les crevettes, les moules frais, fumés ou marinés sont préparés selon des recettes familiales transmises d'une génération à l'autre.

Un peu plus à l'est, d'autres destinations gourmandes méritent qu'on s'y attarde, comme la Brasserie Breughel, de Saint-Germain, qui propose des dégustations gratuites et une visite de ses installations. À la sortie du village de Saint-André, où se trouve la magnifique auberge et relais gastronomique La Solaillerie, la ferme biologique Le Jardin des pèlerins offre une grande variété de légumes et fabrique de délicieux sels assaisonnés, des pestos et des produits à base d'érable.

 

D'autres plaisirs

En route, vous découvrirez aussi d'intéressantes attractions, comme le Site d'interprétation de l'anguille, la savonnerie Le Quai des bulles ou la galerie d'art Marie Ancelin, tous à Kamouraska.

Ceux qui veulent s'initier au kayak de mer avec une randonnée dans les îles pourront le faire avec la SEBKA (Société d'écologie de la batture de Kamouraska), qui organise aussi des activités de marche et d'escalade.

À Saint-André, le site La Vieille École et Les Jardins de la mer est un lieu d'exposition et d'activités de la Fondation Armand- Vaillancourt destiné à encourager les jeunes artistes, où l'on peut aussi déguster des plantes comestibles de bord de mer.

Enfin, à Saint-Alexandre, le joli vignoble La marée montante vous surprendra avec sa production d'alcools et d'autres produits à base de petits fruits.

Kayak de mer dans les monadnocks

Tout au long de ce parcours, on remarque des îles et des formations rocheuses de quartzite plantées en plein champ ou dans le Saint-Laurent, que l'on appelle des monadnocks et qui rythment le paysage jusqu'à Rimouski.

Ceux qui émergent dans le fleuve forment des archipels dont la plupart peuvent être explorés en kayak de mer. On trouve d'abord Les îles de Kamouraska, suivies par l'archipel des Pèlerins, auquel on peut accéder en kayak (sans accoster) via la plage de Saint-Germain.

Dans la région de Rivière-du-Loup, c'est l'île aux Lièvres, les îles du Pot à l'Eau-de-Vie ou l'île aux Fraises qui ne peuvent être approchées en kayak de mer, les propriétaires les destinant à la conservation. On peut cependant en faire le tour en croisière ou faire de la randonnée pédestre et du camping sauvage sur l'île aux Lièvres. Ces excursions sont organisées par la Société Duvetnor, formée en 1979 par un groupe de biologistes soucieux de préserver le fragile équilibre écologique de ces lieux.

Vers l'est, le chapelet se poursuit avec la très bucolique île Verte située en face (4 km) de la municipalité de L'Isle-Verte. On peut y résider et aussi la découvrir à bicyclette. Vers Trois- Pistoles, on trouve l'île aux Basques, l'île d'Amours, l'île aux Pommes, l'île de la Razade d'en Haut et de la Razade d'en Bas.

Enfin, à tout seigneur tout honneur, les merveilleuses îles du Bic, auxquelles on accède très facilement par le parc national du Bic, qui offre d'excellents tours guidés en kayak tandem, accessibles à toute la famille. Cette dernière destination est l'une des plus populaires auprès des kayakistes car le point de mise à l'eau y est facile et sécuritaire et les paysages, extraordinaires.

Les kayakistes moins expérimentés peuvent compter sur des équipes de guides et d'instructeurs chevronnés tout au long du parcours. Outre la SEBKA à Kamouraska, la Coop Kayak des îles, à Trois-Pistoles, offre aussi des excursions guidées sécuritaires, en plus de celles offertes par l'entreprise Kayak Archipel du Bic à la marina du parc national.

Photo: Anne Desjardins, collaboration spéciale

Pédaler à Kamouraska est d'autant plus agréable qu'on y trouve de tout pour se concocter des pique-niques gourmets.

Gourmets-gourmands

Pour bien manger, on s'arrêtera au sympathique café-boulangerie de Dominique et Sylvie Cazin, à L'Isle-Verte, qui offre une délicieuse table d'hôte (quiches, saumon, sandwiches et salades) à prix d'ami. Trois chambres d'hôte sont aussi disponibles à l'étage. L'Isle-Verte propose aux randonneurs de nombreux sentiers pédestres de calibre facile aménagés dans la réserve nationale de la baie du même nom.

Chez le grand VLB

À Trois-Pistoles, le restaurant La Belle Excuse propose midi et soir une fine cuisine régionale préparée avec soin et élégance. La Maison de l'Écrivain est un incontournable pour manger, lire, bouquiner dans l'ambiance unique créée par Victor-Lévy Beaulieu et en apprendre davantage sur son oeuvre. Lieu d'animation important, qui comprend une galerie d'art et les éditions Trois-Pistoles, en plus d'un sympathique resto ouvert pour les trois repas, l'endroit est maintenant la propriété du frère de Victor-Lévy Beaulieu, Germain, qui fut le premier cuisinier du Commensal et un horticulteur réputé. Il a voulu rendre hommage à cet écrivain colossal qu'est l'auteur de Bouscotte et de L'Héritage tout en contribuant à préserver un site culturel qui a beaucoup contribué à faire connaître Trois-Pistoles aux Québécois.

Ateliers d'artistes

On en profitera aussi pour visiter le Parc interactif de l'Aventure basque en Amérique, qui explique la venue des pêcheurs de baleines basques dans la région au XVe siècle et l'empreinte qu'ils y ont laissée. Le secteur est aussi très choyé sur le plan artistique, comme on pourra en juger les fins de semaine du 12 et du 19 septembre, puisqu'une cinquantaine de créateurs y ouvriront leurs ateliers aux visiteurs pour la septième présentation de la Route des attraits et artistes-artisans des Basques.

Grandes tables du Bic

Au Bic, la célèbre Auberge du Mange Grenouille est une adresse favorite pour se régaler d'une gastronomie gourmande raffinée concoctée par ce cuisinier créatif amoureux du Québec qu'est Simon Bouchard et pour dormir dans un environnement de rêve. Le restaurant Chez Saint-Pierre est une autre table de qualité très populaire. La jeune chef Colombe Saint-Pierre y propose une cuisine originale où les produits de son coin de pays ont la vedette. Elle a récemment ouvert à Rimouski le bistro-pub Chez Saint-Pierre, une table gourmande à prix abordable, et remporté en 2005 le prix Renaud-Cyr remis à un chef qui valorise de manière exceptionnelle le travail des artisans locaux.

Enfin, à l'aller ou au retour, on voudra sûrement faire un arrêt gourmandise à Cacouna, à la jonction de l'autoroute 20 et de la route 132, pour se régaler d'une des 30 crèmes (ou sorbets) fabriqués à l'européenne par le glacier Ali Baba.

Ceux qui ont du temps seraient avisés de pousser une pointe jusqu'aux Jardins de Métis, dont les collections de plantes et de fleurs n'ont d'équivalent nulle part en Amérique du Nord.

Se contenter de suivre le fleuve serait se priver des points de vue époustouflants de l'arrière-pays

Repères

Nos meilleures adresses au Kamouraska

° Tourisme Kamouraska : www.kamouraska.ca

° Gîte au petit bonheur : quatre chambres, excellents déjeuners, accueil très chaleureux des deux propriétaires, Céline et Jean-Guy. 116, rue Morel, Kamouraska, 418 492-3247

° Auberge La Solaillerie : excellente table gastronomique à Saint-André. www.aubergelasolaillerie.com

° Motel Cap Blanc : hébergement à prix modique avec vue imprenable sur le fleuve, à l'entrée de Kamouraska. www.motelcapblanc.com

° Café du clocher : menu santé pour déjeuner, dîner, souper, excellents cafés et desserts, jardins ravissants, à côté de la boulangerie Niemand.

www.cafeduclocher.com

° Pizza Mag : même exquise pizza et petits plats qu'à Québec. 52, avenue Morel www.pizzamag.com

° Le Jardin des Pèlerins, 190, route 132 Est, Saint- André, 418 493-1063

De L'Isle-Verte jusqu'au Bic

° Café Pain Cazin, 175, Saint-Jean-Baptiste, L'Isle-Verte, 418 893-3120

° La Maison de l'Écrivain : bar, salon, galerie d'art,

bistro, librairie. 23, rue Pelletier, Trois-Pistoles, 418 851-2001

° Restaurant La Belle Excuse, 138, Notre-Dame Ouest, Trois-Pistoles, 418 857-3000

° Auberge du Mange Grenouille,

www.aubergedumangegrenouille.qc.ca

° Auberge des îles du Bic, www.aubergebic.qc.ca

° Chez Saint-Pierre et Bistro-pub chez Saint-Pierre, www.chezstpierre.ca

° La route des attraits et des artistes-artisans des Basques, www.laroute.lesbasques.net

° Les Glaces Ali Baba, 1600, route du Patrimoine, Cacouna, 418 862-1976

° Jardins de Métis www.jardinsdemetis.com

www.tourismebas-st-laurent.com (pour trouver toutes les références mentionnées dans notre reportage)

Photo: Anne Desjardins, collaboration spéciale

Le Café du clocher, situé à Kamouraska, à côté de la boulangerie Niemand, offre des menus santé, d'excellents cafés et des jardins ravissants.