La Fête de la Bière de Munich a célébré ses 200 ans avec 6,4 millions de visiteurs qui ont bu quelque 7 millions de litres, selon les estimations des organisateurs au dernier jour, lundi.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Ces chiffres sont supérieurs à ceux de l'année passée, où 5,7 millions de visiteurs avaient vidé 6,6 millions de chopes d'un litre, la commande minimum. Mais l'édition 2009 avait été marquée par des menaces d'attentats terroristes par des organisations islamistes proches d'Al-Qaïda.

Le record officiel de consommation de bière, légèrement inférieur à 7 millions de litres, devrait donc être battu.

Toutefois, la directrice de l'office de tourisme de Munich, Gabriele Weishäupl, a reconnu que la consommation de 1985, année record en terme de fréquentation, avec 7,1 millions de visiteurs, avait sans doute été sous-estimée.

En outre, l'édition 2010 de la Fête de la Bière a bénéficié de deux jours d'ouverture supplémentaires.

Par ailleurs, le nombre d'actes de violence a augmenté, même si les chiffres de la délinquance globale lors de la Fête reculent.

La police a ainsi enregistré 1179 délits, soit presque 21% de moins que l'année précédente, mais le nombre de blessures graves est passé de 127 à 140, a-t-elle ajouté.

En outre, le nombre d'agressions à coup de chopes d'un litre a bondi de 43 à 62. Deux agressions de ce type ont même donné lieu à l'ouverture d'une enquête pour «tentative d'homicide».

Le service des objets trouvés à notamment récupéré, parmi 4500 trouvailles, un dentier (haut et bas), un carlin, un lapin, un fouet et un tuba.

L'Oktoberfest, dont l'origine remonte aux noces du futur roi de Bavière Louis 1er avec Therese von Sachsen-Hildburghausen le 12 octobre 1810, était organisée cette année pour la 177e fois, guerres et épidémies ayant empêché la tenue de 24 éditions.

Cette kermesse, condensé de folklore bavarois, est organisée depuis sa création sur la «Theresenwiese», un parc ovale de 31 hectares baptisé en hommage à la reine de Bavière, à l'endroit même où ont eu lieu les festivités de son mariage avec Louis 1er. Elle est devenue au fil du temps, la plus grande fête populaire au monde.