Toutes les raisons sont bonnes pour filer vers Chicago. La ville d'adoption de Barack Obama est réputée pour ses musées, ses parcs, ses équipes de sport et ses restaurants, dont certains hyper cotés comme Alinea, haut lieu de la cuisine moléculaire, et Charlie Trotter's.

Mis à jour le 25 janv. 2010
Lucie Lavigne LA PRESSE

Mais à mes yeux, Chicago demeure une destination de rêve pour quiconque aime l'architecture. La métropole a vu naître le premier gratte-ciel au monde (Home Insurance Building) et possède toujours la plus haute tour d'Amérique (Sears Tower, maintenant appelée Willis).

 

Autre attribut : Ludwig Mies van der Rohe, l'un des gourous de l'architecture moderne, (celui-là même qui a conçu le Westmount Square, à Montréal, ainsi que des tours d'habitation et une station-service, à L'Île-des-Soeurs) y a imaginé plusieurs édifices.

À la mi-décembre, par une belle journée ensoleillée mais glaciale, je me suis rendue à la boutique de la Fondation Chicago Architecture. Parmi les quelque 85 visites guidées offertes par l'organisme voué à la diffusion et l'enseignement de l'architecture auprès du public, j'ai choisi l'une des plus prisées : celle réservée aux gratte-ciel modernes du centre-ville, appelé Loop.

Ce jour-là, il faisait -7 ºC et je croyais être la seule cinglée d'architecture moderne prête à affronter le froid pour découvrir à pied (!) les gratte-ciel de la «Ville des vents».

Heureusement, quatre autres valeureux touristes ont participé à la visite, prévue à 13 h.

Bien emmitouflés, nous sommes sortis en suivant la guide. Très simplement, elle nous a, dès le départ, donné quelques informations sur la naissance de l'école d'architecture de Chicago et ses réalisations à la fin du XIXe siècle. Durant toute la visite d'une durée de deux heures, elle nous a expliqué d'une manière toujours aussi claire les grands principes de l'architecture moderne et son éclosion grâce notamment à l'arrivée de Mies van der Rohe à Chicago en 1938.

Après avoir atteint la place du Chicago Federal Center, un complexe dessiné par Mies van der Rohe, notre guide nous a énuméré les mots-clés du mouvement moderne: volumétrie, structure d'acier, omniprésence du verre, régularité plutôt que symétrie, transparence, absence d'ornementation, intérieur totalement libre, etc.

Au passage, nous avons découvert quelques immeubles postmodernes avec leurs façades ornementées et leurs références au passé. Nous avons également admiré plusieurs réalisations contemporaines. Certaines d'entre elles étaient des édifices écologiques à haut rendement énergétique, certifiés LEED (Leadership in Energy and Environmental Design).

J'avais les doigts gelés et les pieds transis, mais la visite était palpitante. D'ailleurs, je n'étais pas la seule à le penser : les quatre autres touristes (en chaussures et parfois sans tuque!) ont eux aussi tenu bon jusqu'à la fin, malgré le froid et le vent.

 

Repères

Chicago est situé dans l'État de l'Illinois, au coeur du Midwest, et se trouve au bord du lac Michigan. L'an dernier, plus de 45 millions de personnes l'ont visité. Les hivers à Chicago sont plutôt secs et froids. Le mercure descend fréquemment au-dessous de zéro et le vent peut être cinglant. Cette semaine, par exemple, la température oscillait entre -3 et 1 ºC.

Le vol pour Chicago dure environ une heure et demie. Les visites architecturales se font à partir de la boutique de la Chicago Architecture Foundation, au 224, avenue South Michigan. Le prix d'une visite à pied est de 15$US.

L'un des hôtels intéressants d'un point de vue architectural est le Sofitel Chicago Water Tower. Conçu par l'architecte français Jean-Paul Viguier, l'établissement, au parement blanc, est situé au centre de Chicago et surprend par sa forme profilée. L'hôtel compte 32 étages, avec 415 chambres, dont 33 suites de luxe. Détail, le restaurant gastronomique des lieux porte le nom de Café des Architectes. Mieux, au bar doté d'un foyer et meublé de fauteuils moelleux, on peut consulter plusieurs livres spécialisés sur le design et l'architecture. Les chambres, très confortables, coûtent au moins 175$US, en basse saison. Autrement, le tarif minimum est de 255$US la nuit.

Sites internetv www.architecture.org www.explorechicago.org www.sofitel.com