La ligne de TGV nouvelle génération actuellement en construction entre Pékin et Shanghai sera mise en service en juin prochain, reliant en quatre heures environ la capitale politique à la capitale économique de la Chine, a rapporté mardi la presse officielle.

Publié le 5 janv. 2011
AGENCE FRANCE-PRESSE



Le gouvernement prévoit d'investir 700 milliards de yuans (106 milliards de dollars canadiens) dans la construction ferroviaire cette année, a par ailleurs annoncé dans une conférence Liu Zhijun, le ministre des Chemins de fer, cité par l'agence Chine nouvelle.

Le ministre a ajouté que le réseau ferroviaire à grande vitesse de la Chine passerait cette année de 8358 kilomètres à plus de 13 000 kilomètres.

Le projet de ligne à grande vitesse Pékin-Shanghai avait été pour la première fois proposé en 1994 et avait pris du retard avant que les travaux débutent en avril 2008. Le chantier s'est finalement déroulé plus rapidement que prévu, l'ouverture ayant été planifiée pour 2012.

Une fois en exploitation, la voie longue de 1320 kilomètres devrait être empruntée par 80 millions de voyageurs par an, une capacité doublée par rapport à la ligne actuelle, où le voyage dure dix heures.

Depuis décembre 2009, le train le plus rapide du monde -- «made in China» -- circule à 350 km/h entre Canton et Wuhan (sud).

Un TGV chinois a par ailleurs roulé à 486 km/h le mois dernier, le ministère annonçant avoir battu le record de vitesse mondial pour une rame non modifiée.

La plupart des trains en Chine sont maintenant des produits chinois dont la technologie s'inspire largement de produits achetés aux Occidentaux -- surtout à Siemens et Kawasaki -- au terme de contrats prévoyant des transferts de technologie.