Sur le plan cognitif, l'adolescence dure jusqu'au début de la vingtaine, selon une nouvelle étude américaine. La capacité de planifier ses actions semble être minée par l'impulsion jusqu'à l'âge de 22 ans. Les psychologues de l'Université Temple, à Philadelphie, ont utilisé un test appelé «Tour de Londres «, qui consiste à réarranger des piles de jetons de couleur de manière à reproduire certains modèles. Si on veut limiter le nombre de déplacements des jetons, le test nécessite une planification de ses mouvements.

Mathieu Perreault LA PRESSE

Préalablement, les 890 cobayes, des étudiants de Temple, avaient eu des tests cognitifs de raisonnement simple, sans planification. À partir de l'âge de 15 ou 16 ans, les performances étaient semblables à celles des adultes. Les auteurs concluent que le contrôle de l'impulsivité est au coeur des limitations des adolescents en matière de planification, et que les programmes publics doivent tenir compte du fait que l'adolescence, du moins à cet égard, se termine seulement durant la vingtaine.

SOURCES: Wiley, Elsevier, The Wall Street Journal, Child Development