L'argent ne fait pas nécessairement le bonheur, dit-on. Bon, mais alors quoi? Pour le savoir, ou du moins pour saisir ce qui a le don de nous rendre heureux, Leo Bormans, auteur du collectif Happiness, Le grand livre du bonheur, propose un petit exercice drôlement révélateur.

Mis à jour le 15 avr. 2011
Silvia Galipeau LA PRESSE

D'abord, suggère-t-il, pensez à un moment de bonheur. Un instant où vous vous êtes senti particulièrement heureux. Sans chercher trop loin (inutile, de grâce, de remonter à votre mariage ou à la naissance de votre enfant). Pensez plutôt à un petit moment récent. Vous l'avez? Faites-en une photo dans votre tête.

Maintenant, répondez aux quatre questions suivantes: cet instant de bonheur s'est-il réalisé dans le cadre d'une grande dépense d'argent? Ce moment était-il inattendu, comportait-il un élément de surprise? Ensuite, étiez-vous seul, ou en présence d'autres personnes? Et enfin, ce bonheur était-il lié à une sorte de reconnaissance positive à votre égard (un baiser, une tape sur l'épaule)?

Avez-vous répondu par l'affirmative à la plupart des questions? Bingo! «Vous l'avez, le secret du bonheur», répond, triomphal Leo Bormans. Encore faut-il renverser les questions, maintenant: pourquoi s'entête-t-on à rêver à davantage d'argent? Pourquoi nous bornons-nous à toujours faire les mêmes choses, la même routine? Pourquoi sommes-nous si individualistes? Et pourquoi, enfin, ne nous mettons-nous pas à reconnaître davantage les qualités des autres?

À garder en mémoire, la prochaine fois que vous vous plaindrez de votre sort...