Les oméga-3 permettent de prévenir les maladies mentales comme la schizophrénie chez les personnes à risque, si elles en absorbent quotidiennement, selon des chercheurs de l'Université médicale de Vienne, dont l'étude est publiée dans le numéro de février de la revue Archives of General Psychiatry.

RELAXNEWS

En janvier, une étude de l'Université de Californie à Los Angeles concluait déjà qu'une augmentation de l'apport en oméga-3 d'origine marine prolongeait l'espérance de vie des patients atteints de maladies coronariennes.

Après avoir décidé d'ajouter des oméga-3 venus de la mer à son régime alimentaire, il faut trouver des poissons riches en acides gras mais pas contaminés au mercure, et dont la pêche ne représente pas de danger pour la planète. Le plus simple peut être de prendre des compléments alimentaires.

Les espèces recommandées sont le saumon, le maquereau, le hareng, la truite arc-en-ciel, les crustacés, les anchois et les sardines.

L'organisation américaine de protection de l'environnement Blue Ocean Institute édite un guide en anglais qui donne des informations complètes sur les poissons et leur consommation (site Internet: blueocean.org).

En français, on peut se référer au guide du Fonds mondial pour la nature, le WWF.

Pour en savoir plus sur l'étude, cliquez ici