Boire un demi-litre de jus de betterave serait de nature à favoriser l'endurance des athlètes, suggère une étude de chercheurs britanniques parue dans le numéro d'août de la revue spécialisée The Journal of Applied Physiology.

AGENCE FRANCE-PRESSE

D'autres s'étaient déjà penchés sur les bienfaits de ce jus. En particulier début 2008, des chercheurs de la London School of Medicine avaient découvert qu'une consommation quotidienne d'un demi-litre de jus de betterave permettait d'abaisser la pression artérielle et donc de lutter contre l'hypertension qui atteint plus d'un quart de la population mondiale et pourrait toucher 1,56 milliard d'individus en 2025.L'équipe de chercheurs d'Exeter (Royaume-Uni) du professeur Andrew Jones s'est intéressée aux effets potentiels de ce jus sur l'effort et sur l'endurance à l'exercice physique intensif.

Ils ont conduit un essai comparatif --500 ml de jus de betterave quotidien contenant des nitrates contre un jus de cassis-placebo à teneur en nitrates négligeable-- pendant six jours consécutifs sur des hommes âgés de 19 à 38 ans qu'ils ont soumis à des tests d'exercices physiques de modérés à intensifs dans les trois derniers jours.

Ils ont constaté une réduction de la dépense en oxygène chez ceux qui ont absorbé le jus de betterave, autrement dit des nitrates, transformés au niveau de la salive en nitrites.

Les hommes auxquels on a demandé de pédaler très intensivement ont tenu 11 à 12 minutes en moyenne avec le jus de betterave contre neuf à dix minutes avec le jus placebo.

Ce qui correspond à environ une réduction de 2% du temps mis pour courir une distance donnée, selon les chercheurs.

«Ces résultats ne peuvent être obtenus par aucun autre moyen, y compris par un entraînement intensif», souligne le Pr Jones.

Schématiquement, le nitrate du jus, qu'on trouve dans divers légumes, est transformé en monoxyde d'azote qui est un vasodilatateur et réduit la consommation d'oxygène nécessaire à l'effort au niveau musculaire.

Le Pr Jones, pour sa part, ne doute pas qu'athlètes professionnels et amateurs vont s'intéresser à ces résultats. Ces recherches pourraient aussi aider des sujets âgés ou fragiles (cardiaques...) à faire de l'exercice.

Un détail: cracher ou se désinfecter la bouche avant d'absorber le jus de betterave contrarie ses effets.