Si vous avez du mal à vous tenir à un programme d'exercices physiques, c'est peut-être dû à un manque de confiance en vous, d'après une nouvelle étude américaine.

RELAXNEWS

«Près de 50% des personnes qui démarrent un programme d'exercices s'arrêtent au cours des six premiers mois», explique le professeur Edward McAuley de l'University of Illinois Edward McAuley, l'auteur principal de l'étude. Selon lui, les personnes qui abandonnent un programme d'exercices manquent d'une qualité qu'il appelle «efficacité personnelle», ou «confiance en soi dans des situations spécifiques». «Les personnes qui sont plus efficaces ont tendance à s'attaquer à des tâches plus difficiles, à travailler plus dur, et à s'y tenir même lorsqu'elles sont dans un premier temps confrontées à des échecs», ajoute McAuley dans un communiqué, le 16 août.

Si vous manquez un peu d'efficacité personnelle, tout n'est pas perdu, d'après les chercheurs. Une étude antérieure montre que vous  pouvez augmenter votre confiance en vous pour atteindre vos objectifs en vous rappelant de vos succès passés, en observant d'autres personnes qui accomplissent une tâche qui vous paraît insurmontable et en mobilisant vos amis et votre famille pour vous encourager. «Chaque pas qui vous rapproche de votre objectif augmentera votre confiance en vous», indique McAuley.

Dans le cadre de l'étude, les chercheurs ont mené une batterie de tests cognitifs sur 177 hommes et femmes sexagénaires et septuagénaires. Les chercheurs leur ont demandé s'ils se fixaient eux-mêmes des objectifs à atteindre et à quelle fréquence, s'ils suivaient leurs progrès et à quelle fréquence, s'ils organisaient eux-mêmes leurs emplois du temps et se livraient à d'autres pratiques «auto-régulatoires», comme jardiner plutôt que de regarder la télé.

Les participants ont été divisés en deux groupes de façon aléatoire. Le premier devait suivre un programme de marche, et le second un programme d'étirements et d'exercices visant à sculpter les muscles et à améliorer l'équilibre. Les groupes ont participé aux séances d'exercices sur une période d'un an, à raison de trois séances par semaine. L'efficacité personnelle des sujets a été évaluée après trois semaines.

Les personnes qui se sont tenues à leurs programmes sont celles qui ont montré une meilleure capacité à jongler avec différentes tâches et à maîtriser leurs comportements indésirables, conclut l'étude.