L'agence américaine du médicament, la FDA, a appelé samedi les consommateurs à se débarrasser d'un médicament homéopathique pour bébés en vente libre, et a obtenu de son fabricant un rappel du produit, en raison de doutes sur le dosage d'une plante vénéneuse.

Mis à jour le 25 oct. 2010
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le médicament concerné, Teething Tablets, se présente sous forme de tablettes contre les maux de gencive. Sur le marché depuis 1945 d'après son fabricant, le laboratoire homéopathique Hyland's, il contient de la belladone, une plante renfermant plusieurs alcaloïdes toxiques.

«Pour un tel produit, il est important que la dose de belladone soit soigneusement contrôlée. L'analyse en laboratoire de la FDA, toutefois, a permis de découvrir que les Teething Tablets de Hyland's contenaient des quantités inégales de belladone», a indiqué la FDA dans un communiqué.

«Une inspection en cours chez le fabricant montre par ailleurs un contrôle insuffisant du processus industriel», a-t-elle fait valoir.

Elle a ajouté avoir reçu des plaintes après la manifestation des effets indésirables de la belladone, dont elle a fait la liste: «attaques, difficulté à respirer, léthargie, sommeil excessif, faiblesse musculaire, rougeurs cutanées, constipation, difficulté à uriner ou agitation».

L'homéopathie n'étant pas soumise à régulation aux Etats-Unis, ce produit n'a jamais eu besoin de l'autorisation de la FDA pour être commercialisé. Celle-ci a précisé qu'elle n'était «pas au courant d'un quelconque bienfait pour la santé cliniquement prouvé».

Malgré sa longue histoire, ce produit n'avait jamais attiré l'attention des autorités. Mais en 2007, Hyland's s'était défendu d'intoxiquer les bébés: le laboratoire avait fait valoir que chaque tablette contenait seulement 0,2 microgramme des alcaloïdes toxiques de la belladone, et qu'il faudrait donc à un bébé de 5 kg ingérer un millier de tablettes pour commencer à ressentir des effets indésirables.